Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 23 Janvier 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesCultureArticle
Portrait : Dany Laferrière
10/06/2008
 

Originaire d'Haïti, Dany Laferrière est devenu célébre avec son premier livre, "comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer", paru en 1985. Auteur prolifique traduit en plusieurs langues, il a plusieurs cordes à son arc.
 
Par Patricia Turnier
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
© vaniercollege.qc.ca  

Dany Laferrière [1] (son vrai nom : Windsor Klébert Laferrière), écrivain, journaliste, réalisateur, chroniqueur télé et scénariste, est né en Haïti à Port-au-Prince. Il a passé son enfance au village de Petit-Goâve chez sa grand-mère pour qu’il soit protégé. Ainsi, la mère de monsieur Laferrière s’inquiétait des répercussions sur la famille en raison des idées politiques du père Windsor Klébert Laferrière [2] (maire de Port-au-Prince et ensuite sous-secrétaire d’État au Commerce et à l’Industrie). Ce dernier était en exil à l’époque et il n’a jamais eu l’opportunité de renouer avec ses enfants.

La passion de Dany Laferrière pour l’écriture a pris naissance dès son jeune âge. "Depuis mes 9 ans, j’ai un amour pour l’écriture notamment lorsque j’ai vu dans ma grand-mère un personnage de roman. Je lisais à l’époque un roman, et ce qui me fascinait, ce n’était plus l’histoire mais la manière de raconter cette histoire" nous dit-il. Ainsi, Da (incarnant sa grand-mère) fut un personnage important dans son ouvrage L’odeur du café. Il importe de mentionner que Dany Laferrière était entouré de femmes durant son enfance : sa mère, sa grand-mère Da, ses quatre tantes.

À onze ans, Dany Laferrière est retourné vivre chez sa mère à Port-au-Prince, où il a entrepris ses études secondaires. Quelques années plus tard, en étant adulte, il occupa la fonction de journaliste où il écrivait pour Le Petit samedi soir et œuvrait à Radio Haïti Inter. Sa vie fut en péril en raison du despotisme. De cette façon, il dut quitter le pays en n’informant personne excepté sa mère [3]. En 1976, Dany Laferrière a choisi le Québec comme terre d’accueil après l’assassinat de son copain [4] et collègue Gasner Raymond, journaliste en Haïti. Il a commencé à travailler dans des usines tout en se consacrant à l’écriture qui donna ultérieurement naissance à son premier roman. En 1979, il est retourné en Haïti pendant six mois à Port-au-Prince où il fit la connaissance de sa future femme avec qui il a eu trois filles.

 Publicité 
 
Dany Laferrière  
Dany Laferrière
© aubepine.blog.lemonde.fr
 

Installé à Montréal, il occupa les cent métiers pour survivre tout en gardant un idéal (l’accomplissement du rêve américain). Ainsi, il se retrouva plus tard à la Télévision Quatre Saisons en tant qu’animateur à la météo. Il fut ensuite aux émissions suivantes : 100 Limite, Le Petit Journal, La course Amérique-Afrique et La bande des six. Au fil du temps, il s’adonna à l’écriture et son premier livre, Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer (en 1985) devint une bombe médiatique, un succès retentissant et instantané notamment au Québec. Ce best-seller fut porté ultérieurement à l’écran [5]. Ce roman l’a mis sur le chemin de la littérature québécoise. La population québécoise était stupéfaite (dans le bon sens du terme) du bouquin car il expose divers tabous : les rapports dominant-dominé, la sexualité et la sensualité, l’ethnocentrisme, etc.

Depuis, l’auteur s’emploie entièrement à la littérature et a publié plus de 12 ouvrages traduits dans plusieurs langues : anglais, espagnol, coréen, néerlandais, etc. En 1990, il s’est installé à Miami avec sa famille, où il a écrit l’essentiel de son Autobiographie américaine qui le fait voyager en dix tomes d’Haïti à Montréal en traversant les États-Unis, qu’il photographie entre autres dans Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ? Le roman L'odeur du café a gagné le prix Carbet de la Caraïbe en 1991 [6] et Le goût des jeunes filles, le prix Edgar-l'Espérance en 1993. Jusqu'ici, l’œuvre la plus dérangeante de Dany Laferrière a été La chair du maître [7]. Lorsqu’il termina la rédaction de son Autobiographie américaine, il a décidé de revenir à Montréal avec sa famille en 2002.

''Comment faire l'amour avec un Nègre sans se fatiguer'', premier bestseller de Dany Laferrière  
''Comment faire l'amour avec un Nègre sans se fatiguer'', premier bestseller de Dany Laferrière
© amazon.fr
 

Dany Laferrière se décrit comme un auteur migratoire, un homme de l'Amérique, modelé par la diversité culturelle et les espaces multiples que détient le continent américain. Ainsi, cet auteur refuse les carcans offrant une catégorisation réductrice. Dans cette perspective, il nous a livré avec humour la façon dont il se perçoit en tant qu’essayiste : « Je suis un écrivain japonais. Je veux dire que je prends la nationalité de celui qui est en train de me lire. Si mon lecteur est japonais, je deviens tout de suite japonais. Suis-je un écrivain éclectique? Pour moi la littérature est un fleuve nourri par de nombreuses rivières qui peuvent donner l’impression d’un certain éparpillement, mais c’est le fleuve qui compte. Et il se jette dans la mer de l’écriture ».

En tant qu’auteur, les frontières géographiques pour Dany Laferrière sont inopérantes. En sus, les définitions identitaires sont surannées pour le romancier. Pour façonner sa stylistique, l’essayiste s’inspire de ce qui lui parle sans cloisonnement. « Je suis un lecteur qui ne s’attarde pas à l’origine des écrivains. Je lis ce qui me plaît. J’ai des écrivains que je relis avec plaisir –comme Borges, Bukowski, Érasme, Diderot, Mishima, Basho, Marquez, Roumain, Stephen-Alexis, Ducharme, etc… » nous confie-t-il. Ainsi, l’identité hétéroclite de Laferrière s’exprime dans la difficulté que l'on éprouve à caractériser son œuvre; certains l'allient à la littérature haïtienne, d'autres au corpus québécois et d'autres encore aux écritures migrantes. Sous tous ces chapeaux, on retrouve les romans, les récits, les chroniques, les poèmes de l'écrivain salués par la critique et récompensés par de nombreux prix.

Dany Laferrière  
Dany Laferrière
© nycphoto.interactivenyc.com
 

Monsieur Laferrière n’a pas besoin d’un contexte particulier afin d’être inspiré pour s’adonner à l’écriture. « Cela dépend… D’ordinaire, je fais avec la réalité. J’écris dans toutes les situations. Quand c’est difficile, je prends au moins des notes. Et si c’est impossible, je ferme les yeux et je me mets à rêver...Écrire c’est d’abord rêver » nous dit-il. L’auteur considère entretenir une relation très physique avec les livres : "Le livre me nourrissait du temps que j’avais faim. C’est vrai aussi qu’il m’a sauvé de l’ennui à Montréal et du désespoir à Port-au-Prince".

Dany Laferrière se démarque de plusieurs romanciers notamment par le fait d’avoir réécrit certains de ses bouquins déjà parus. Il est rare qu’un écrivain entreprenne ce type de démarches. Pour monsieur Laferrière, il ne s’agit pas d’un souci de perfectionnisme. "La réécriture de mes œuvres n’est pas un désir de perfection. J’avais l’impression d’y être allé trop vite la première fois. Je voulais mener à terme ce grand projet. Maintenant que je connais la route, je refais le chemin. J’aime tricoter" relate-t-il.

Il a travaillé en tant que journaliste et animateur à la radio et à la télévision. Depuis le 24 novembre 2002, il écrit régulièrement des chroniques hebdomadaires (le dimanche) pour l’un des plus grands quotidiens francophones en Amérique, le journal La Presse . En 2002, il a reçu le prix RFO du livre pour la nouvelle édition de son roman, Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit ?

 
 

Depuis la parution de son premier livre, un best-seller porté ultérieurement à l’écran, Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer (en 1985) qui fut un succès retentissant particulièrement au Québec, il a porté diverses casquettes. Ainsi, l’auteur a décidé de s’impliquer dans le domaine cinématographique. De cette façon, à titre de réalisateur, Dany Laferrière a créé son premier film Comment conquérir l’Amérique en une nuit en 2004 où deux mondes se croisent : Port-au-Prince et Montréal. Ce long métrage a été acclamé par le Festival des Films du Monde à Montréal en septembre 2004. Dany Laferrière a métamorphosé son roman "Le goût des jeunes filles" en scénario pour le film réalisé en 2004 par John L'Écuyer. Vers le Sud a été également adapté au cinéma. Le réalisateur a un projet en cours Vite je n’ai pas que ça à faire où il travaille sur l’écriture du scénario.

L’auteur nous a fait part en quelques mots d’un autre projet futur : "Un peu de cinéma (monter mon petit film tourné à Port-au-Prince et à Montréal) et terminer mon livre L’Énigme du retour... Et d’autres petites choses...". "Je suis un écrivain japonais" est son plus récent roman publié par Boréal en 2008 (et par Grasset en France NDLR). Dany Laferrière nous a confié qu’il n’a jamais eu un plan de carrière en lien avec ses différentes casquettes : écrivain, journaliste, réalisateur. "Je n’ai pas de carrière", nous dit-il, "Je fais ce dont j’ai envie. Et je souhaite continuer ainsi".


En 2006, Dany Laferrière s'est vu décerner le prix du Gouverneur général, catégorie littérature jeunesse, pour Je suis fou de Vava. Le 23 avril 2007, au Québec, Dany Laferrière a été porte-parole de la journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Durant l’été 2007, Dany Laferrière a proposé une chronique matinale sur Radio Canada (vers 8h15 - 14h15 heure de Paris). Il occupe actuellement la fonction de chroniqueur à l'émission de Marie-France Bazzo, Bazzo.tv, où il remplit le rôle d'éditorialiste. Il est également membre de l’Union des écrivaines et écrivains québécois (l’UNEQ).

Finalement, l’auteur nous a laissé avec des conseils qu’il souhaite donner aux jeunes désirant suivre sa voie en s’adonnant à l’écriture ainsi qu’à la production cinématographique : "C’est la passion qui compte. Vouloir faire quelque chose d’abord pour soi. Par simple plaisir. Personne ne peut savoir ce qui touchera les autres. Au moins vous aurez touché une personne : vous".


Notes

(1) On l’a nommé Dany pour le différencier de son père qui portait le même nom

(2) Ses opinions anti-duvaliéristes dérangeaient

(3) Le cri des oiseaux fous témoigne de cet exil

(4) Tué le 1er juin 1976 par les Tontons Macoute

(5) Ce roman a été adapté pour le cinéma par Jacques W. Benoît en 1989. Deux autres ouvrages de Dany Laferrière ont été portés à l’écran: Le Goût des jeunes filles (2004) et Vers le Sud (tiré de La Chair du maître) (2006).

(6) Ce prix souligne œuvre de fiction ou de réflexion la plus remarquable dans le monde des Caraïbes et des Amériques.

(7) Ce livre nous transporte au cœur de l’année 1968 sous le régime despotique duvaliériste. L’ouvrage commence par une critique dénonciatrice de la dictature haïtienne de l’époque. Ainsi, la culture, la peur, la sexualité représentent l’un des divers thèmes abordés dans le livre. Laferrière illustre les lieux de façon imagée en employant les stéréotypes du pauvre et du bourgeois. Le roman est composé de petites histoires avec un dénominateur commun : Haïti. Sans être linéaire, une évolution chronologique dans l’ouvrage se dessine.



Ses oeuvres

- Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer (1985) roman, Montréal, Éditions VLB, 1985 et édité aussi à Paris, P. Belfond, 1989 et aux Éditions J'ai lu, Paris, 1990.

- Éroshima, roman, Montréal, Éditions VLB, 1987 et Nouvelle édition, Montréal, Typo, 1998.

- L’odeur du café, récit, Montréal, Éditions VLB, 1991

- Le goût des jeunes filles, roman, Montréal, VLB, 1992


- Cette grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit?,
roman, Montréal, Éditions VLB, 1993.

- Chronique de la dérive douce, poésie, Montréal, Éditions VLB, 1994.

- Pays sans chapeau, roman, Montréal, Éditions Lanctôt, 1996 et
Éditions du Club Québec loisirs, 1997.

- Le charme des après-midi sans fin, roman, Montréal, Éditions Lanctôt, (1997).

- La chair du maître, Montréal, Éditions Lanctôt, 1997.

- Dans l'oeil du cyclone, Montréal, Éditions Lanctôt, automne 1999.

- Le cri des oiseaux fous (2000) / roman Dany Laferrière. Outremont : Lanctôt.
Paris : Serpent à plumes.

- Je suis fatigué Outremont, Lanctôt Éditeur, 2001.

- Les années 80 dans ma vieille Ford, Montréal, Mémoire d'encrier, 2005.

- Vers le sud, Montréal, Boréal, 2006

- Je suis fou de Vava, Montréal, Éditions de la Bagnole, 2006.

- Je suis un écrivain japonais. Paris: Grasset, 2008.

Entretiens publiés

J'écris comme je vis, (avec Bernard Magnier), Outremont, Lanctôt Éditeur, 2000; Lyon : La Passe du vent, 2000


Traductions anglaises :

How to make love to a negro, roman, traduit par David Homel.
Deuxième édition, Toronto, Coach House Press, 1987.

Eroshima, roman, traduit par David Homel, ed. Toronto,
Coach House Press, 1991.

An aroma of coffee, récit, traduit par David Homel, ed. Toronto,
Coach House Press, 1993.

Why must a black writer write about sex? nouvelle, traduite par David Homel, ed. Toronto,
Coach House Press, 1994.

Dining with the dictator, roman, traduit par David Homel, ed. Toronto,
Coach House Press, 1994.
Down among the dead men, traduit par David Homel. Vancouver, Douglas & McIntyre, 1997.

A drifting year, traduit par David Homel. Toronto, Douglas & McIntyre, 1997.

Filmographie

Haïti (Québec). Tahani Rached, réalisation. Dany Laferrière, narration. Office National du Film du Canada, 1985.
Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer (How to Make Love to a Negro without Getting Tired). Jacques W. Benoît, réalisation. Dany Laferrière, scénario. 1989.
Le Goût des jeunes filles (On the Verge of a Fever). John L'Écuyer, réalisation. Dany Laferrière, scénario. 2004. Westmount (Québec): Christal Films, 2004 (DVD). 88 min.
Comment conquérir l'Amérique en une nuit. Dany Laferrière, réalisation et scénario. 2004. Outremont (Québec): Lanctôt, 2004 (scénario); Montréal: Équinoxe Films, 2005 (DVD). 96 min.
Vers le Sud (Heading South). Laurent Cantet, réalisation sur un scénario inspiré par trois nouvelles de Dany Laferrière. 2005. 105 min.
La chair du maître

Distinctions

- Prix Carbet de la Caraïbe (1991) pour L’odeur du café

- Prix Edgar-l’Espérance (1993) pour Le goût des jeunes filles

- Le roman Vers le sud a été nominé pour le Prix Renaudot 2006

- prix du Gouverneur général, catégorie littérature jeunesse pour Je suis fou de Vava en 2006.


Sa devise :

"J’écris comme je vis"

Contacter l'auteur



       
Mots-clés
culture   haïti   laferrière   livres   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      Esclavage      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version