Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 3 Décembre 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesOpinionsArticle
Pourquoi l'analyse de Winnie Mandela est erronée
11/03/2010
 

Réaction aux critiques de Winnie Mandela vis à vis de l'action de Nelson Mandela
 
Par Mandela Fan
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Nelson et Winnie Mandela au début des années 60  
Nelson et Winnie Mandela au début des années 60
 

Winnie Mandela n'a pas tort quand elle dit que l'ANC utilise Nelson Mandela pour l'image, ou que le pouvoir économique en Afrique du Sud est aux mains des Blancs. Elle n'a pas tort non plus quand elle dit que Nelson Mandela n'est pas le seul à avoir souffert( par exemple, lors du procès où il a été condamné à la prison à vie au début des années 60, sept autres personnes ont été condamnées avec lui) ou que beaucoup ont donné leurs vies anonymement. Steve Biko et Ruth First font partie des personnalités les plus connues mortes d'avoir lutté contre l'apartheid.

Là où Winnie Mandela se trompe à mon avis, c'est quand elle dit que Mandela a négocié un mauvais deal pour les Noirs. Rappelons nous de la situation en Afrique du Sud à l'époque : les relations sont tendues entre l'ANC (African National Congress, parti de Nelson Mandela) et le parti au pouvoir, il y a des dizaines de morts chaque jour, parfois des centaines. Les extrêmistes blancs affûtent leurs armes, l'Inkhata de Buthelezi, instrumentalisé par le pouvoir, commet des massacres, tout le monde croit que le pays va aller à la guerre civile.

Quand les négociations commencent, tous les leviers du pouvoir sont aux mains des Blancs : l'armée, la police, l'économie, les médias etc et ceux-ci négocient, naturellement, pour essayer de préserver le plus possible leurs privilèges. Mais cette minorité blanche avait aussi peur du futur, et de la démocratie, et il fallait en tenir compte. La marge de manoeuvre de Mandela est par conséquent limitée mais l'ANC ne renonce pas à la lutte armée.

Chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa misson : l'accomplir ou la trahir, avait dit Frantz Fanon. Nelson Mandela (et sa génération) ont rempli leur mission en Afrique du Sud en mettant fin à l'apartheid. C'est aux générations suivantes de remplir la leur. Et à nous de remplir la nôtre


 Publicité 
 
 
 

Mandela déclare par exemple : « l'ANC ne renoncera pas à la lutte armée tant que la violence de l'apartheid continue ; Quand je suis allé en prison il y a 27 ans, je n'avais pas le droit de vote. 27 ans après, je n'ai toujours pas le droit de voter, et c'est du à la couleur de ma peau ».

Winnie se trompe dans son analyse de la révolution (de la lutte). Quand Mandela est allé en prison, il était un révolutionnaire. Mais il n'est pas sorti de prison pour continuer la révolution, qui était arrivée à son terme puisque l'apartheid était au bord de l'implosion. Il est sorti de prison pour gouverner et négocier la transition!!! Faire la révolution et gouverner sont deux choses bien différentes, et Winnie ne semble pas l'avoir compris.

Sur la page d'accueil de grioo.com, il y a une biographie de Nelson Mandela (www.grioo.com/info339.html). En Cliquant sur l'article et en regardant la 4eme partie du documentaire qui y figure, à partir de 6 mn et 40 secondes, je pense que vous aurez une idée plus juste de ce qui se passait, et non la caricature que Winnie en fait. Je résume tout de même : Quand De Klerk critique l'ANC qui négocie avec le régime tout en refusant de renoncer à la violence, la réponse de Mandela, qui s'exprime en public, (et en présence de De Klerk) est cinglante :

Nelson et Winnie Mandela le 4 février 2010, avant la célébration des 20 ans de sa sortie de prison  
Nelson et Winnie Mandela le 4 février 2010, avant la célébration des 20 ans de sa sortie de prison
 

« je suis gravement préoccupé par la conduite de M De Klerk aujourd'hui. Même le chef d'un régime illégitime, discrédité, et minoritaire comme le sien est tenu de respecter certains préceptes moraux. Et je lui ai dit, à de nombreuses reprises, qu'il n'y a aucun intérêt pour le parti national (parti de l'apartheid) a essayer d'affaiblir l'ANC. C'est pourtant ce qu'il continue de faire. Et nous allons l'en empêcher!». Certains observateurs disent que c'est ce jour là que le pouvoir a fini par basculer. Pas avant, et pas après. Ce jour là en public, quand Mandela a proclamé au monde entier : « nous n'allons pas nous laisser faire ».

Winnie a le même défaut que la plupart d'entre nous Africains ou Afro-caribéens: nous aimons les héros morts, Lumumba, Malcolm X, Sankara, Luther King etc Pas ceux qui ont survécu comme Nelson Mandela, et qui ont tenté de quitter le pouvoir en laissant leur pays sur de bons rails


Oui c'est un fait que les Noirs sont dans une situation économique désastreuse en Afrique du sud, mais est-il possible de corriger en 15 ans plus d'un siècle d'apartheid et de ségrégation ? Winnie a le même défaut que la plupart d'entre nous Africains ou Afro-caribéens: nous aimons les héros morts, Lumumba, Malcolm X, Sankara, Luther King etc Pas ceux qui ont survécu comme Nelson Mandela, et qui ont tenté de quitter le pouvoir en laissant leur pays sur de bons rails.

En confiant le pouvoir aux générations d'après (Si Houphouët avait eu cette sagesse, la Côte d'Ivoire n'en serait pas là!), Mandela leur a donné la responsabilité de façonner une nouvelle Afrique du Sud. Au passage, si l'Afrique du Sud avait connu une transition dans le style du génocide rwandais avec plusieurs centaines de milliers de morts, qu'auriez-vous dit ? Vous auriez encensé Mandela pour avoir lutté contre l'homme Blanc?

Steve Biko et Ruth First, deux célèbres militants morts dans la lutte contre l'apartheid  
Steve Biko et Ruth First, deux célèbres militants morts dans la lutte contre l'apartheid
 

Dernier point, nous avons la propension à critiquer nos héros. Depuis que vous êtes en France (ou dans d'autres pays étrangers), combien d'hommes politiques français ou de citoyens lambda avez-vous vu critiquer le général De Gaulle (ou d'autres figures marquantes?) qui ne manquait pourtant pas de défauts ? Arrêtons d'être plus royalistes que le roi. Nelson Mandela n'est qu'un être humain, mais c'est un de nos rares héros qui a vécu assez longtemps pour pouvoir mettre en application ses idéaux : une Afrique du sud démocratique et multiraciale.

Chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa misson : l'accomplir ou la trahir, avait dit Frantz Fanon. Nelson Mandela (et sa génération) ont rempli leur mission en Afrique du Sud en mettant fin à l'apartheid. C'est aux générations suivantes de remplir la leur. Et à nous de remplir la nôtre.

Pour finir une citation de Mandela qui reconnait lui même qu'il n'est que le maillon d'une chaîne (il le dit dans son livre "Un long chemin vers la liberté") : "je ne suis que la somme de tous ces patriotes africains disparus avant moi.

Au cours de ma vie, je me suis entièrement consacré à la lutte du peuple africain. J’ai lutté contre la domination blanche et j’ai lutté contre la domination noire. Mon idéal le plus cher a été celui d’une société libre et démocratique dans laquelle tous vivraient en harmonie et avec des chances égales. J’espère vivre assez longtemps pour l’atteindre. Mais si cela est nécessaire, c’est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir
Nelson Mandela, lors du procès de Rivonia, 1964



Ce jour était le résultat des incroyables sacrifices de milliers d’hommes et de femmes, de gens dont le courage et les souffrances ne seraient jamais ni comptés ni remboursés. Ce jour là, comme tant d’autres fois, j’ai ressenti que je n’étais que la somme de tous ces patriotes africains disparus avant moi. Cette longue et noble lignée s’achevait et recommençait avec moi. Je souffrais de ne pouvoir les remercier et de savoir qu’ils ne connaitraient jamais le fruit de leur sacrifices. La politique d’apartheid a crée une blessure profonde et durable dans mon pays et dans mon peuple. Il nous faudra des années, et peut-être des générations, pour guérir ce mal terrible
Nelson Mandela, évoquant la victoire de l'ANC le 2 mai 1994 aux élections présidentielles





       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Winnie Mandela dément avoir accordé une interview à Nadira Naipaul
  Winnie Mandela : "Nelson Mandela nous a laissés tomber"
  Nelson Mandela (né en 1918)
  Nelson Mandela (2è partie)
 
Mots-clés
afrique   afrique du sud   apartheid   nadira naipaul   racisme   vs naipaul   winnie mandela   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 35 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 1
  bien dans sa peau
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 2
  Saine alimentation
  Bang gia cac loai vai bat moi nhat của Hoa Phat Dat
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version