Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Lundi 19 Août 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesSportsArticle
Quand Carl Lewis tacle Usain Bolt…et l’athlétisme jamaïquain
17/09/2008
 

L’ex-star de l’athlétisme américain remet en question les performances du sprinter vedette des derniers jeux olympiques
 
Par Redaction Grioo.com
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
La sortie de Carl Lewis a fait grincer quelques dents en Jamaïque  
La sortie de Carl Lewis a fait grincer quelques dents en Jamaïque
© www.telegraph.co.uk
 

Dans une interview accordée au magazine sportif américain "Sport Illustrated", Carl Lewis est revenu sur la performance des athlètes jamaïquains aux jeux olympiques, et sur celle d’Usain Bolt en particulier : "Quand les gens me posent des questions au sujet de Bolt, je dis qu’il pourrait être le plus grand athlète de tous les temps. Mais quand quelqu’un court le 100 mètres en 10"03 une année et en 9"69 l’année d’après, si vous ne vous posez pas de questions à ce sujet dans un sport qui a la réputation qu’il a maintenant, vous êtes un idiot. Point barre".

"Je suis fier des Etats-Unis actuellement car nous avons les meilleurs programmes de lutte contre le dopage, avec des tests inopinés. Des pays comme la Jamaïque n’ont pas de tests inopinés, donc leurs athlètes peuvent passer des mois sans être contrôlés". "Personne n’accuse Bolt" a encore dit Carl Lewis, "mais on ne peut pas vivre avec des règles différentes et espérer bénéficier du même type de respect. Comment certains osent-ils dire qu’on ne devrait pas regarder les choses de près, particulièrement dans notre sport" ?

Carl Lewis ne trouve rien à redire lorsque ce sont les américains qui dominent. Qu'il aille au diable
Danny McFarlane, athlète jamaïquain


Carl Lewis trouve suspect que Veronica Campbell Brown, une athlète jamaïquaine spécialiste du sprint, n’ait pas pu se qualifier pour disputer le 100 mètres à Pékin (elle n’avait pas fini dans les places qualificatives lors des sélections jamaïquaines NDLR) : "elle vit aux Etats-Unis, est transparente et a eu des résultats consistants. L’année dernière elle était championne du monde du 100 mètres et cette année elle n’arrive pas à faire partie de l’équipe de sprint jamaïquaine ? Va-t-on me dire que c’est là aussi un fait qu’il ne faudrait pas questionner ?"

 Publicité 
 
Usain Bolt était la star des derniers jeux olympiques  
Usain Bolt était la star des derniers jeux olympiques
© daylife
 

"Les gens oublient que j’ai été le premier à m’élever contre Ben Johnson, et j’ai été crucifié. Un an plus tard j’étais un prophète. Les athlètes doivent protester et dire 'non, ce n’est pas correct'. Ils savent qui prend quels produits. Ils doivent se prononcer".

Du côté de la Jamaïque, on n’a pas tardé à réagir : le médecin de l’équipe de Jamaïque, le docteur Herb Elliott, qui est également membre de la commission antidopage de l’IIAF (Fédération Internationale d’Athlétisme) a déclaré réagissant aux propos de l’américain : "ils continuent de penser que nous ne savons rien ici en Jamaïque. Je suis celui qui effectue les tests antidopage en Jamaïque, et j’ai testé Bolt 15 fois entre novembre dernier (2007 ndlr) et décembre."

Le Jamaica Observer, un journal jamaïquain a tiré à boulets rouges sur Carl Lewis dans un éditorial intitulé "pauvre Carl Lewis" : "Après que le monde ait repoussé M. Jacques Rogge qui a réprimandé Usain Bolt pour sa façon de célébrer le 100 mètres (...) On a maintenant l’athlète olympique xénophobe Carl Lewis qui émet des doutes au sujet des accomplissements extraordinaires d’Usain Bolt."

Asafa Powell  
Asafa Powell
© daylife
 

Le journal affirme que Lewis par le passé s’était opposé à ce que les athlètes caribéens, et particulièrement jamaïquains, soient acceptés par les universités américaines. Toujours selon le "Jamaica Observer", la Jamaïque est le cinquième pays le plus contrôlé par la fédération internationale.

"Nous pensons que les déclarations de M Lewis sont guidées par l’envie et le fait que sa propre carrière n’a pas été exempte de suspicion. Un journaliste américain a écrit il y a quelques années que M Lewis malgré ses victoires n’avait jamais vraiment été adopté par son pays (...) Peut-être que sa dernière sortie est une tentative de faire les gros titres. Pauvre Carl Lewis" concluait le journal jamaïquain.

Le hurdler jamaïcain Danny McFarlane a réagi aux propos de "King Carl" : "quand les américains sont au sommet, il dit que c’est bien. Quand ce sont les jamaïquains il dit que c’est un problème. Qu’il aille au diable". L’ex recordman du monde Asafa Powell est venu à la défense de son compatriote Bolt, et a critiqué Carl Lewis : "Je suis déçu d’entendre ces mots de la bouche d’un ex-athlète (...) les performances d’Usain ne me choquent pas parceque je connais son talent, et c’est la première année qu’il a consacrée à s’entraîner sur 100 mètres."

       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Usain Bolt fait partie des athlètes les plus contrôlés par la fédération internationale
  Tommie Smith : "Je ne suis pas surpris par la victoire de Usain Bolt..."
  Franck Chevallier met en doute les victoires jamaïquaines
  Record du monde et médaille d'or : Usain Bolt champion olympique sur 100 mètres
 
Mots-clés
asafa powell   carl lewis   dopage   jamaïque   sprint   usain bolt   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 22 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version