Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Dimanche 15 Décembre 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesCaraïbesArticle
Quels enjeux pour la loi programme sur l’Outre-Mer ?
18/07/2008
 

Depuis la loi Girardin en 2003, aucun support législatif n'a été voté pour améliorer la situation économique des pays, départements et territoires d'Outre-Mer. Au mois d'Avril, le gouvernement a proposé un projet de loi fortement mise en balance. Explications.
 
Par Alexandra Guellil
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Yves Jégo estime que cette loi est « du jamais vu pour les économies locales »  
Yves Jégo estime que cette loi est « du jamais vu pour les économies locales »
 

Le projet de loi "pour le développement économique et la promotion de l’excellence Outre-Mer", n’a pas énormément de succès chez les élus des départements concernés. Alors qu’en Martinique et Guadeloupe, le refus est catégorique, de nouvelles consultations ont été demandées par la Guyane. Seule la Réunion a majoritairement approuvé cette loi-programme "qui sera discutée Conseil des Ministres le 28 juillet et ouverte dans les mois qui viennent au débat parlementaire", selon Yves Jégo, le secrétaire d’état à l’Outre-Mer.

Une loi jugée "indispensable"

Des mesures sont à prendre concernant les pays, départements et territoires d’Outre-Mer. La loi Girardin, dernier support législatif datant de 2003, s’est avérée "insuffisante pour traiter les problèmes de fond des économies ultramarines." Il s’agit donc pour le Gouvernement, de trouver des mesures concrètes vouées au développement de l’Outre-Mer. La proposition phare de cette loi-programme reste la mise en place de "zones franches globales d’activités", avec la possibilité pour quelques 23 000 entreprises d’avoir un taux d’exonération de 50% quant à leurs principaux impôts, tout en prenant en compte la situation économique de chaque département.

S’ajoute à cela la possibilité pour les entreprises de s’ouvrir plus facilement au commerce international, avec notamment de nouvelles aides financières pour aider aux constructions, rénovations (plus particulièrement des hôtels, pour le tourisme). L’autre ambition est d’augmenter d’environ 25% sur l’année les constructions de logements sociaux, plus particulièrement à Saint-Pierre et Miquelon et Mayotte. Outre le développement des économies locales, on devrait enfin prendre en compte la continuité territoriale avec la création de compagnies pour les déplacements intérieurs mais aussi vers l’Hexagone (un billet d’avion pour l’une de ces destinations peut aller jusqu’à 1500 euros en période rouge à cause du monopole de certaines compagnies aériennes.) Tout ceci a pour but d’améliorer les conditions de vie des ultramarins situés tant dans leurs départements, pays ou territoires qu’en Hexagone. Un projet de loi estimé à 100 millions d’euros par an.

 Publicité 
 
Ce n’est pas assez
Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil Régional de la Martinique, est l'un des élus à s'être montré « très réservé » sur cette loi-programme  
Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil Régional de la Martinique, est l'un des élus à s'être montré « très réservé » sur cette loi-programme
 

En seconde lecture, le projet est loin d’être celui qu’attendaient certains élus régionaux et/ou départementaux. En effet, même si certaines entreprises profiteraient de la mise en place des zones franches, d’autres seraient réellement perdantes. C’est le cas pour les structures touristiques ou encore celles qui, de part leur situation, n’auront aucun de tous ces avantages.

Concernant les logements sociaux, on estime "qu’ils ne sont pas prêts à prendre le relais". En effet, dans la plupart des pays, département et territoires d’Outre-Mer, le secteur du BTP est en crise : problème d’attribution du permis de construire, travail au noir ou encore un manque affolant de terrains voir de matériaux pour les exploiter. Quant à la défiscalisation proposée pour tout ce qui est navigation intérieure, il ne faut pas oublier que certaines populations vivent de ces différents commerces. Alors que la plupart des élus locaux estiment que "la plupart de leurs demandes n’ont pas du tout ou pas assez été prises en compte", Yves Jégo estime que cette loi-programme pour l’Outre-Mer est "du jamais vu pour l’économie locale."


       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Gros plan sur la loi programme sur l’Outre-Mer
 
Mots-clés
outre mer   yves jégo   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version