Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mercredi 17 Juillet 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Ségolène Royal implore le pardon de l'Afrique
07/04/2009
 

Pour le discours de Nicolas Sarkozy à Dakar en 2007
 
Par Panapress
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Cheikh Tidiane Gadio, ministre sénégalais des affaires étrangères, et Ségolène Royal le 5 avril 2009 à Dakar  
Cheikh Tidiane Gadio, ministre sénégalais des affaires étrangères, et Ségolène Royal le 5 avril 2009 à Dakar
© getty
 

L'ancienne candidate à l'élection présidentielle française, Ségolène Royal, a demandé pardon à l'Afrique, lundi à Dakar pour le discours prononcé en juillet 2007 dans la capitale sénégalaise par le président français Nicolas Sarkozy, dans lequel il avait déclaré que "l'Homme africain n'est pas entré dans l'Histoire".

"Quelqu'un (Sarkozy) est venu ici vous dire que l'Homme africain n'est pas entré dans l'Histoire. Pardon, pardon pour ces paroles humiliantes et qui n'auraient jamais dû être prononcées et qui n'engagent pas la France», a-t- elle déclaré.

«Vous aussi (les Africains), vous avez fait l'histoire, vous l'avez faite bien avant la colonisation, vous l'avez faite pendant et vous la faites depuis. Et ce que Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire ont magistralement accompli avec le concept Négritude, vous l'avez poursuivi avec le mot Afrique, cet étendard d'une dignité reconquise", a ajouté Mme Royal. Elle a estimé que c'est pour cela que les œuvres des historiens Cheikh Anta Diop, du Sénégal, et Joseph Ki-Zerbo du Burkina Faso, «constituent non seulement un sommet de la science, mais aussi de la lutte pour la liberté».

 Publicité 
 
Ségolène Royal et Ousmane Tanor Dieng le mardi 7 avril 2009  
Ségolène Royal et Ousmane Tanor Dieng le mardi 7 avril 2009
© daylife
 

Selon Mme Royal, «la Grèce ancienne devait tant à l'Egypte ancienne qui, elle- même, devait beaucoup à l'Afrique et les langues africaines permettent le même déploiement de la rationalité humaine que les langues européennes». "En insistant sur leur engagement indépendantiste et panafricain, on a voulu mettre en doute la rigueur scientifique de leurs recherches. Mais aujourd'hui, chaque jour, les découvertes de l'égyptologie valident les thèses de Cheikh Anta Diop", a-t-elle dit.

"Une certaine histoire européenne de l'Afrique a voulu dénier aux Africains la fierté d'être Africains. Et comme le pensait (Patrice) Lumumba, écrire c'est agir et agir c'est écrire", a poursuivi la candidate socialiste à la dernière élection présidentielle française, en mai 2007.

Elle a plaidé que se constituent des équipes mixtes de chercheurs africains et européens pour retracer le destin commun de l'Afrique et de l'Europe. «C'est en élucidant ensemble les pages communes de nos histoires que nous pourrons écrire ensemble les pages communes de nos futurs. Alors oui, il est temps que nous pratiquions davantage entre nous l'égalité vraie, loin des paternalismes, des misérabilismes, des ostracismes, loin des doubles langages qui masquent mal les doubles jeux", a déclaré Mme Royal.

Yayi Bayam Diouf de la fondation CEAR et Ségolène Royal  
Yayi Bayam Diouf de la fondation CEAR et Ségolène Royal
© daylife
 

Elle a estimé que "la France doit honorer sa dette à l'égard de l'Afrique et que les Français doivent apprendre à l'école ce qu'ils ont reçu de l'Afrique».

«Quand notre territoire national fut envahi, l'Afrique fut un refuge et une aide pour les forces de la France Libre. Les soldats africains ont contribué, sur tous les champs de bataille, à inverser le cours de l'histoire. Le 8 mai 1945, sans l'Afrique et les Africains, jamais la France n'aurait retrouvé sa liberté. Alors comment oublier la sanglante répression menée au camp de Thiaroye (au Sénégal) contre des tirailleurs qui réclamaient simplement le respect, leur dû et le droit de porter leurs galons, car ils croyaient qu'à l'égalité du sang versé devait succéder l'égalité des droits. Ils avaient raison», a martelé Mme Royal.

"Il y a des mots que le peuple français doit au peuple sénégalais et à tous les peuples africains qui ont souffert pour nous et par nous. Ce sont des mots simples mais puissants, trois mots que j'ai envie de dire ici en tant que citoyenne et élue de la République française : Pardon. Merci pour le passé. Et s'il vous plaît, pour l'avenir, bâtissons ensemble. Je veux que nous ayons la force de reconnaître enfin tout ce que nous vous devons et tout ce que nous pouvons ensemble", a-t-elle ajouté.

Ségolène Royal mange un tieubou diene à Dakar !  
Ségolène Royal mange un tieubou diene à Dakar !
© reuters
 

"La France républicaine mérite aussi que cesse ce qu'on appelle la Françafrique et l'opacité de décisions prises dans le secret de quelques bureaux. Nos pays doivent inventer une relation fondée sur le respect et l'intérêt mutuel. Je veux une France du respect, dénuée d'arrogance, ouverte, mais exigeante sur la défense des libertés démocratiques partout où il le faut", a poursuivi Mme Royal.

Elle a estimé qu'il est temps d'en finir avec "cette idée fausse selon laquelle la démocratie et les droits fondamentaux n'auraient qu'un seul berceau, l'Occident". Mme Royal a rendu hommage au Sénégal, au Mali, au Ghana, au Bénin, au Liberia, à tous les pays du continent qui ont su s'ouvrir aux transitions démocratiques et à ceux qui se battent pour faire vivre leurs droits à la liberté, à l'égalité et à fraternité.

"Pour nous Français, cela veut dire que nous ne pouvons ni soutenir les dictatures, ni jamais abandonner les démocrates. Le refus absolu de l'ingérence dans les affaires intérieures d'un pays souverain ne signifie pas que l'on s'abstienne de lui demander des comptes toutes les fois que cela est nécessaire. C'est cela le dialogue entre égaux", a-t-elle déclaré.

Présidente de la région Poitou-Charentes, Mme Royal est arrivée samedi au Sénégal pour une visite de cinq jours axée sur le développement durable.

       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Dakar : La demande de pardon de Ségolène Royal choque l'UMP
 
Mots-clés
dakar   discours   nicolas sarkozy   segolene royal   senegal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 18 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Mariage d argent
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version