Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Vendredi 24 Mai 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Sénégal : le ministre des transports Farba Senghor limogé !
29/08/2008
 

La révocation du ministre sénégalais des Transports aériens et de l’Artisanat jeudi a Dakar, applaudie par les journalistes et des syndicats.
 
Par Rachel Kesseng
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Habib SY, nouveau ministre sénégalais des Transports aériens et de l’artisanat.  
Habib SY, nouveau ministre sénégalais des Transports aériens et de l’artisanat.
 

La révocation jeudi à Dakar de Farba Senghor au poste de ministre des Transports aériens et de l’artisanat a suscité de l’euphorie à peine dissimulée dans la presse sénégalaise. Et pour cause, l’affaire qui semble avoir pesé le plus dans son limogeage du gouvernement hier est sa brouille avec les journalistes. Le désormais ancien ministre des Transports aériens et de l’artisanat a été le premier à ouvrir les hostilités en convoquant des meetings et rencontres du Parti démocratique Sénégalais (Pds) et de ses alliés à leur permanence pour prendre mesures drastiques contre les médias allant du boycott des journaux et radios impliqués dans la lutte à leur asphyxie. Mais il n’y a pas que les le comité de défense et de protection des journalistes (Cdpj) qui salue le limogeage du ministre des Transports aériens et de l’Artisanat. L’intersyndicale des travailleurs de l’Asecna, par la voix d’Abibou Mbaye et de Seydou Diémé, salue également le départ de Farba Senghor.
« Nous sommes satisfaits du départ de Farba Senghor du ministère des Transports aériens car depuis novembre 2007, l’Asecna se trouve dans une pente glissante », c’est ce qu’a déclaré Seydou Diémé sur les ondes de la radio privée Walfadjri. Membre de l’intersyndicale des travailleurs de l’Asecna, il a estimé que la situation aurait empiré si le ministre avait été maintenu à ce poste.

Une autre raison, pour justifier le soulagement ressenti à l’annonce du limogeage de Farba Senghor, selon ce dernier réside dans le fait que : « M. Senghor avait rendu les relations tendues entre le Sénégal et les autres pays membres de l’Asecna ». Il estime ainsi, qu’avec ce limogeage, notre pays pourra aplanir ses relations avec ceux-ci.
Dans la même logique, Abibou Mbaye laisse exposer sa joie sur les ondes de la radio privée Rfm. « C’est une grande joie et une grande fierté », M. Mbaye a laissé entendre qu’il faut «mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut ». Pour lui, un poste aussi « stratégique et sensible ne peut pas être confié à Farba Senghor ».

Déjà les syndicalistes mettent tous leurs espoirs sur le nouveau ministre des Transports aériens et de l’Artisanat Habib Sy. Avec la nomination de ce dernier, ils espèrent que la crise à l’Asecna sera résolue. « Habib Sy est une personne patiente qui sait écouter contrairement à Farba Senghor qui n’écoute personne », a fait remarquer M. Mbaye.

 Publicité 
 
Une euphorie généralisée mais, des réactions mitigées dans l'opinion sénégalaise
Farba Senghor, ex-ministre sénégalais des Transports aériens et de l’artisanat.  
Farba Senghor, ex-ministre sénégalais des Transports aériens et de l’artisanat.
 

Selon le site seneweb.com : l’attitude « va-t-en-guerre » de Farba Senghor et ce qui passait depuis pour une arrogance dans son comportement à l’égard des citoyens, ont expliqué certainement les réactions de soulagement de franges importantes de la population à l’annonce de son départ du gouvernement. Même si on a relevé également une circonspection de la part de d’autres citoyens qui se sont voulus plus prudents dans leur appréciation de la nouvelle du jour.

Le directeur de publication du quotidien « 24h Chrono », El Malick Seck, a déclaré que : « C’est une décision à saluer. Nous encourageons cette mesure et attendons de voir. Il ne faut pas que les gens crient trop vite victoire. Je ne peux pas croire que la justice ira jusqu’au bout de cette affaire. Il y a beaucoup d’autorités qui ont été évincées dans ces conditions et qui sont revenues aux affaires un peu après. Ce que Abdoulaye Wade a fait, c’est le minimum qu’on peut attendre de lui », « C’est une affaire de système et non d’individu isolé ».

Le chargé de la communication du Parti socialiste (Ps), Abdoulaye Wilane a eu une réaction semblable. Il a appellé les Sénégalais à la prudence. Il a évoqué le cas de Pape Samba Mboup (ancien Chef de cabinet du président de la république sénégalaise ndlr) qui avait démissionné suite aux accusations de pédophilie et qui est finalement revenu par la grande porte. « Le seule mesure de restauration de
l’Etat de droit et de promotion de l’Etat de droit c’est le départ de Wade. Le départ de Farba Senghor sonne comme une théâtralisation de l’action politique et judiciaire. Je demande aux Sénégalais de prendre acte et de continuer à lutter. C’est une affaire de système et non d’individu isolé », a estimé Abdoulaye Wilane.


Au parti Rewmi(avec à sa tête Idrissa Seck ndlr), on espère le retour à la sérénité. « Nous espérons que c’est le début de la promotion de l’Etat de droit au Sénégal. Tout en espérant que cet acte va contribuer à ramener sensiblement la sérénité et la paix. Le chargé de la communication, Waly Fall a avancé que par rapport à toutes les affaires qui ont éclaté dans ce pays, « son nom (celui de Farba Senghor) a été à maintes reprises cité ».

« quand nous avons entendu M. le procureur de la République dire qu’il ne peut pas aller plus loin par rapport à certaines personnes, nous espérons que si ce limogeage est effectif, cela pourrait aider à faire éclater la vérité. Que la justice puisse enfin faire son travail correctement ».

Les travailleurs de l’Asecna qui ont pour leur part applaudi des deux mains, ont salué la mesure tout en accordant crédit à la volonté du président de la République de décrisper la situation très tendue entre l’Ascena et l’Etat du Sénégal. Même son de cloche au niveau du syndicat unique des transports et des travailleurs aériens et activités annexes (Suttaaas). "On ne s’entendait plus avec lui, il avait rompu le dialogue et c’était des invectives menaces, tentatives d’intimidation, des calomnies à la place."

Le secrétaire général de Suttaaas, Baïla Sow a rappelé qu’ à sa dernière conférence de presse Farba Senghor avait menacé tout le monde alors qu’on a déposé un préavis de grève, on a respecté les formes légales ». Il a souligné, « on ne se réunissait plus, il n’avait plus notre temps. Un secteur aussi stratégique, on ne peut pas le confier à quelqu’un qui n’a aucune compétence, quelqu’un qui insulte les gens. On est très soulagé. On ne peut que saluer cette décision du président parce qu’on a eu tellement de ministres dans ce pays, mais il n’y a jamais eu quelqu’un comme Farba ».

       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Sénégal : le ministre limogé Farba Senghor sera entendu par la justice
 
Mots-clés
afrique   farba senghor   sénégal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 2 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Mariage d argent
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      France      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version