Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Samedi 16 Février 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Les Hereros réclament des indemnités de Berlin pour leur génocide au début du siècle dernier
15/08/2004
 

Cent ans après le massacre de la tribu Hereros par les troupes coloniales allemandes, le peuple semi-nomade demande des réparations financières
 
Par Rédaction
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
La ministre allemande de la coopération  
La ministre allemande de la coopération
 

A l'occasion du centenaire d'un massacre perpétré par les troupes coloniales allemandes et considéré comme le premier génocide du XXe siècle, l'ethnie Herero de Namibie a engagé samedi une ministre allemande à accepter le principe de dédommagements de la part de Berlin.

Le chef Herero Kuaima Riruako a déclaré à des milliers de partisans qu'il avait jeté le texte d'un discours préparé à l'avance après avoir entendu Heidemarie Wieczrorek-Zeul, ministre de la Coopération et du développement, reconnaître la responsabilité de l'Allemagne dans le massacre de 1904.

"Je n'ai pas pu le lire, parce que ce qui venait d'être dit ici m'a apaisé", a-t-il lancé aux quelque 7.000 personnes rassemblées dans un domaine agricole en bordure du désert du Kalahari, à 350 km au nord-est de Windhoek, la capitale.

"Je suis ici pour témoigner des excuses et de la reconnaissance de culpabilité du gouvernement allemand. Je ne suis pas ici pour refuser ces excuses. Il doit maintenant y avoir un dialogue pour achever ce qui reste inachevé."

L'Allemagne, dont la Namibie reçoit la part la plus importante de l'aide au développement destinée à l'Afrique, a exprimé ses "profonds regrets" au sujet des massacres qui se soldèrent par 65.000 morts environ au cours de la répression d'une révolte des Herreros, communauté d'éleveurs semi-nomades.

Berlin n'a cependant pas formulé d'excuses officielles, une telle initiative pouvant renforcer les arguments de ceux qui réclament des indemnités que l'Allemagne refuse de verser.

Les atrocités en cause remontent à une époque trop éloignée pour que des poursuites civiles soient engagées en Allemagne. Une action en justice engagée aux Etats-Unis pour le versement d'un montant de quatre milliards de dollars semble avoir peu de chances d'aboutir.



 Publicité 
 
Les femmes Hereros dans leur tenue traditionnelle  
Les femmes Hereros dans leur tenue traditionnelle
 

Entourée par un groupe de Hereros enchaînés par le cou et par des descendants de femmes violées par des soldats allemands, Wieczorek-Zeul a prononcé un discours en forme d'excuses.

"Je suis douloureusement consciente des atrocités commises (...) Je célèbre avec respect la mémoire de vos ancêtres qui sont morts en combattant l'oppression allemande", a-t-elle dit.

"Nous, Allemands, reconnaissons notre responsabilité historique et morale et la culpabilité contractées par les Allemands à cette époque (...) Aussi, comme le dit le Notre Père qui nous est commun, je vous demande de pardonner nos offenses."

Au moment où elle prononçait ces mots, plusieurs membres de l'assistance se sont écriés: "Où sont les excuses ?"

"Tout ce que j'ai dit dans mon discours constituait des excuses présentées pour les crimes commis sous le régime colonial allemand", a répliqué la ministre, saluée par quelques applaudissements.

Son discours faisait suite à une cérémonie colorée durant laquelle de nombreux Hereros circulaient à cheval tandis que d'autres défilaient en robes longues ou en uniformes militaires coloniaux allemands.

"Comment l'Allemagne va-t-elle concrétiser ses excuses ? Une forme de réparation est nécessaire, il faut défaire l'injustice", a déclaré Kaiere Mbuende, membre de l'ethnie Herero et ancien représentant du gouvernement.

Les Hereros s'étaient révoltés durant la colonisation du Sud-Ouest Africain par l'Allemagne. Selon une nouvelle édition du rapport établi en 1918 par le gouvernement britannique sur l'occupation allemande, les colons s'emparaient des terres et du bétail, violaient des femmes, lynchaient des hommes et traquaient les Hereros en les qualifiant de "babouins".

"Je me considère comme une Namibienne", déclare Michaela Hubschle, agricultrice d'origine allemande. "Je soutiens sans réserve l'idée des réparations - les excuses de la ministre sont importantes, mais il doit y avoir un dialogue", a-t-elle dit à Reuters.

L'Allemagne, qui a versé des milliards aux victimes de l'Holocauste, fait valoir que les Hereros ne peuvent prétendre à des indemnités parce qu'il n'existait pas de lois internationales sur la protection des populations civiles à l'époque considérée.

Wieczorek-Zeul doit aussi s'entretenir du développement régional avec le gouvernement namibien et rencontrer des représentants des Hereros


       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  L’Allemagne restitue 20 crânes humains à la Namibie
  Les descendants de Von Trotha demandent pardon aux Héréros
  Menaces en Namibie contre la famille d'un ancien général allemand
 
Mots-clés
hereros   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 3 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Mariage d argent
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Mali      Nigeria      Présidentielles Ivoiriennes      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version