Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Jeudi 29 Octobre 2020 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesCélébritésArticle
Waris Dirie lutte contre l'excision
19/09/2004
 

La somalienne contre les mutilations génitales chez la femme
 
Par Rédaction
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Waris Dirie, le mannequin somalien  
Waris Dirie, le mannequin somalien
 

A l'âge de cinq ans, Waris Dirie a éprouvé la terreur de sa vie face à l'exciseuse. Aujourd'hui, le mannequin somalien, ex-James Bond girl, met sa célébrité au service de son combat contre les mutilations sexuelles.

Waris Dirie, 33 ans, qu'on avait vue aux côtés de l'espion de Sa Majesté en 1987 dans "Tuer n'est pas jouer", participe ces jours-ci à une conférence internationale contre les mutilations génitales chez les femmes (FGM) à Nairobi, où elle relate son histoire.

"J'ai eu une enfance merveilleuse, sauf cet atroce souvenir qui me collera à la peau pour le reste de ma vie", explique-t-elle en évoquant le couteau de l'exciseuse. Quand son père envisage par la suite de la marier à un homme beaucoup plus âgé qu'elle, Dirie, alors âgée de 13 ans, s'enfuit vers Mogadiscio à travers le désert et fini par rejoindre Londres, où elle débute comme bonne.

Repérée par le photographe Terence Donovan alors qu'elle travaille chez McDonald, Waris fait son entrée dans le monde de la mode et du mannequinat.

Sa carrière décolle rapidement et elle enchaîne les campagnes internationales, notamment pour Revlon dont son visage vante les cosmétiques.

"Les mutilations génitales me dégoûtent et nous avons vraiment besoin que ça change. Levez-vous et battez vous, battez-vous pour votre vie, rejetez cette pratique", a lancé Waris Dirie au cours de la conférence.

 Publicité 
 
Depuis dix ans, Dirie lutte contre les mutilations génitales chez la femme  
Depuis dix ans, Dirie lutte contre les mutilations génitales chez la femme
 

Cela fait dix ans que la beauté somalienne fait campagne contre les FGM. En 1997, elle a été nommée ambassadrice de bonne volonté des Nations unies pour les droits des femmes contre l'excision.

"Combien de temps faudra-t-il encore voir nos enfants, nos petites filles, pleurer et souffrir. Mon Dieu, il nous faut éduquer les femmes, (leur dire) que c'est vraiment mal, qu'il s'agit d'un crime inacceptable, inutile et sans fondement", a-t-elle souligné à la tribune.

"Vous n'améliorez pas la vie des femmes ou des filles. Vous la détruisez, l'handicapez et la défigurez. Vous ne gagnez rien de bon, mais les en privez. Vous blessez les jeunes filles", a-t-elle poursuivi.

Waris Dirie a refusé de préciser quel type d'excision elle a subi. Mais en général, les filles de Somalie endurent la forme la plus extrême, avec une ablation totale de toutes les parties génitales externes suivie de la suture des plaies qui ne laisse qu'un orifice minimal pour l'écoulement de l'urine et des règles.

"Je ne peux pas expliquer... J'ai un énorme trou dans le coeur, je ne peux rien y faire et je ne sais pas quoi faire", a-t-elle soufflé au cours de la conférence.

Pour elle, agir ainsi contre les femmes entraîne les nations sous-développées encore un peu plus vers le fond: "Les femmes sont les fondements même du développement", a-t-elle remarqué en citant un proverbe africain.

Plus de 130 millions de femmes à travers le monde subissent des mutilations génitales, l'Afrique du nord, certaines régions d'Afrique orientale et centrale et la péninsule arabique tenant la corde, selon des estimations officielles.

Les experts réunis à Nairobi ont également expliqué que les FMG étaient étroitement liées à la propagation du sida. L'Afrique, continent le plus cruellement touché par le virus HIV avec 25 des 38 millions de séropositifs estimés dans le monde, compte aussi davantage de femmes excisées que n'importe quelle autre région du monde.



       
 Donnez votre opinion ou lisez les 24 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 1
  bien dans sa peau
  astuces pour vivre plus heureux - Partie 2
  Saine alimentation
  Bang gia cac loai vai bat moi nhat của Hoa Phat Dat
  Billets - Comment perdre du ventre - DotClear 1.2-rc
  
  Conseils alimentaires
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo Brazzaville      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version