Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Dimanche 26 Mai 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesCultureArticle
Les enfants du pays, un film de Pierre Javaux
18/04/2006
 

En salle mercredi prochain, ce premier film de Pierre Javaux en tant que réalisateur, évoque la rencontre d’un vieil homme des Ardennes avec une patrouille de tirailleurs sénégalais.
 
Par Lize Moudouthe
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
 
© bacfilms.com  

De prime abord on pourrait se dire encore un film qui parle des africains avec un regard occidental pour ne pas dire condescendant. On pourrait croire qu’encore une fois on aurait affaire aux clichés habituels. Des clichés, il y en a c’est vrai, mais la manière dont Pierre Javaux s’en sert, elle, n’a rien d’habituel.

Les Enfants du pays, c’est avant tout un film sur l’autre, sur la rencontre avec l’autre. Le regard croisé de ces personnes si différentes, qui se méfient l’une de l’autre, voir se rejettent, et finissent par se découvrir et se révèler petit à petit.

Certes le film parle des tirailleurs sénégalais, comme on a pris l’habitude de les appeler. Mais cette rencontre entre Gustave retranché dans ses Ardennes natales et le Caporal Malick et sa patrouille aurait tout aussi bien pu être autre. Cela aurait pu être la rencontre des GI américains avec un vieux paysan irakien ou afghan, cela aurait pu être celle des soldats français en Indochine, ou en Algérie.

Le film raconte une histoire sur laquelle se greffe un pan d’Histoire.
Ce long-métrage de Pierre Javaux n’a pas de velléité historique, ou analytique. C’est une fable, qui aborde avec légèreté un thème qui l’est moins. Il est vrai que la France a encore beaucoup à faire en matière de mémoire.

 Publicité 
 
 
© bacfilms.com  

Malgré tout c’est une belle histoire que nous raconte Pierre Javaux.
Gustave qui élève seul ses petits-enfants Camille et Etienne, croit en la victoire rapide de l’armée française. L’histoire se passe en mai 1940, au tout début de la 2è guerre mondiale. Tout le village a fui l’arrivée des soldats allemands.

Les enfants se sentent bien seuls et isolés. Lorsqu’un matin débarque une patrouille de tirailleurs qui a perdu son bataillon. Gustave tout de suite sur la défensive, va imposer son autorité aux soldats venus d’Afrique. Autorité quasi-naturelle puisqu’il est blanc. Il poussera le vice en se faisant passer pour un gradé de la première guerre. Son autorité, il l’impose aussi à ses petits-enfants, en les sommant de se tenir à l’écart des africains. Camille et Etienne qui des noirs ont pour seules images une pochette de disque de Joséphine Baker et les fameuses boîtes de Banania.

 
© bacfilms.com  

C’est sans compter sur la curiosité enfantine et les émois d’adolescents. Au final c’est trois duos qui se créent sous les yeux des spectateurs, Gustave finira par se rapprocher de Malick qui lui ouvrira les yeux : oui un noir peut être cultivé !

Etienne interprété par Arthur Chazal est fasciné par Baye Dame le sorcier de la bande grâce auquel il fera le deuil des ses parents disparus dans un tragique accident. Camille et Bha, le plus jeune des tirailleurs, se comprendront avec le plus universel des langages, celui du cœur.

Malheureusement l’histoire ne s’est pas arrêtée pour autant et l’arrivée des soldats allemands faire voler en éclats la quiétude du village abandonné.
Les Enfants du pays, c’est le film à voir en famille, on passe un bon moment, on rit, les plus sensibles auront peut être une larme à l’œil, on en ressort touché, grâce, au jeu des acteurs. Michel Serrault, magnifique en ours mal léché, William Nadylam en Caporal très fier de son occidentalisation au point de ne pas remarquer qu’elle suscite la moquerie de ses hommes et Emma Javaux, fille du réalisateur, qui donne toute sa fraîcheur au personnage de Camille.

 
© bacfilms.com  

Les enfants du pays en salle le 19 Avril 2006


40 places à gagner pour les quarante premiers grioonautes à envoyer un mail à cette adresse : lesenfantsdupays@grioo.com

Merci de préciser vos coordonnées postales
Jeu réservé aux habitants de la France Métropolitaine

       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Rencontre avec Pierre Javaux, réalisateur des "enfants du pays"
 
Mots-clés
afrique   senegal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 0 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Mariage d argent
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version