Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Vendredi 22 Mars 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesMondeArticle
Immigration en France : "le petit facho de la place Beauvau"
28/04/2006
 

Les projets de loi de Nicolas Sarkozy vu d'Afrique...
 
Par Lefaso.net
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Le très médiatique et omniprésent Nicolas Sarkozy a choisi son cheval de bataille : l'immigration  
Le très médiatique et omniprésent Nicolas Sarkozy a choisi son cheval de bataille : l'immigration
© dnevnik.com.hr
 

Les effets de la tempête provoquée par le défunt CPE (Contrat première embauche) se sont à peine dissipés que l’exécutif français renoue avec la polémique. C’est, cette fois, le chef du parti majoritaire, l’UMP, le très médiatique ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, qui monte au créneau avec un de ses refrains favoris, celui de l’immigration choisie.

En effet, alors que sur le terrain hexagonal, la traque aux sans-papiers ne cesse de prendre de l’ampleur, Nicolas Sarkozy s’apprête à défendre devant la représentation nationale son nouveau projet sécuritaire. Il s’agit d’un projet de réforme du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile, censé privilégier « l’immigration choisie » par rapport à « l’immigration subie ».

Et comme si le dispositif actuel n’était pas suffisamment contraignant, voire répressif, le nouveau projet opte pour un tour de vis supplémentaire, plus appuyé celui-là, dans la gestion des flux migratoires.

Le nouveau projet Sarkozy, s’il est adopté, supprimera ce que son auteur perçoit comme « une prime à l’irrégularité », et qui n’est autre que la possibilité pour les étrangers de bénéficier d’une régularisation après dix années de séjour sur le sol français. Mauvaise nouvelle pour les « sans-papiers » qui, dans l’espoir d’atteindre le terme des 10 ans de séjour, travaillent au noir et souffrent en silence dans l’enfer de la clandestinité.

Et comme si ce dernier tour de vis ne suffisait pas, le nouveau dispositif « d’immigration choisie » prévoit, entre autres mesures autoritaires, de s’attaquer au droit pour chacun de vivre avec les siens, en rendant plus draconiennes qu’elles ne le sont déjà les conditions du regroupement familial.

Ainsi, après la Bérézina subie par le défunt CPE auquel était reproché le dessein d’instituer une nouvelle classe de « salariés kleenex », voilà que le gouvernement français revient à la charge avec des « immigrés jetables ». Sauf qu’à la différence des premiers, les seconds ne sont pas organisés en syndicats, et n’ont pas le droit de vote.

Or, de vote, et plus précisément de la présidentielle de 2007, il en est bien question aujourd’hui, surtout pour le locataire de la Place Beauvau, qui n’a d’ailleurs jamais fait mystère de ses ambitions. Mais était-il obligé, après les crises successives des banlieues et du CPE, de se faire les dents sur les populations étrangères et plus particulièrement sur les immigrés ?

Il faut croire que oui quand on sait que concernant ce sujet précis, les thèses de l’extrême droite française commencent à faire recette. "L’homme trop pressé" a donc vite fait de prospecter à sa droite, tout affairé qu’il est, en vue d’accroître, pourquoi pas jusqu’aux confins du nationalisme, son capital sympathie.

Pour s’en convaincre, il suffit de se rappeler que Nicolas Sarkozy avait déclaré, parlant des étrangers, « qu’ils ne se gênent pas pour quitter un pays qu’ils n’aiment pas », empruntant, pour l’occasion, la formule aux discours clairement xénophobes de l’extrême droite.

Ainsi, dans sa quête de voix à droite, le ministre français de l’Intérieur s’est mis à courtiser l’électorat nationaliste, au point d’emprunter aux grandes figures de l’extrême droite tantôt une formule, tantôt une idée.

Alors plutôt que de louvoyer entre deux droites, l’homme trop pressé gagnerait peut-être à franchir une fois pour toutes le Rubicon et à rejoindre l’autre camp, ainsi que le lui a narquoisement suggéré Jean-Marie Le Pen, grand patron du Front national et finaliste de la présidentielle de 2002.

H. Marie Ouédraogo

L’Observateur Paalga

 Publicité 
 
       
Mots-clés
france   immigration   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 12 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Mariage d argent
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Rwanda      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version