Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Mardi 23 Juillet 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesHistoireArticle
L'almany Samory Touré (1830-1900)
30/08/2003
 

Biographie d'un grand guerrier africain synonyme de la résistance au colonisateur
 
Par Hervé Mbouguen
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
L'Almany Samory Touré  
L'Almany Samory Touré
© home.planet.nl/~kreke003
 

LES PREMIERES ANNEES
Samory Touré serait né en 1830 à Miniambaladougou qui se trouve dans l'actuelle Guinée.
Il commence sa carrière comme un commerçant qui tire profit des échanges trans-océan qui mêlaient notamment les échanges d'or, la traite des esclaves ainsi que le commerce des armes.
Ce commerce lui a permis de s'enrichir, de se constituer un stock d'armes pour la guerre, la puissance financière lui permettant de réunir autour de lui des personnes dépendant de lui pour leur propre enrichissement, personnes dévouées et très ambitieuses.

En 1850, le conquérant Moriule Cisse capture la mère de Samory Touré, Masorona Kamara, et Samory est obligé de s'engager au service de celui-ci pour obtenir la libération de sa mère. D'après la légende il y aurait passé "7 ans, 7 mois et 7 jours" avant de prendre sa mère et de s'enfuir avec celle-ci.
Ce passage chez Moriule Cisse luin aura permis d'apprendre le maniement des armes, de se montrer un bon soldat et guerrier, et donc de découvrir que sa vocation est la guerre plus que le commerce.
On peut dire que c'est le début de l'ascension de Samory Touré.

L'ENGAGEMENT MILITAIRE
A son retour chez lui, il s'engage dans l'armée des Bérété (qui étaient des ennemis des Cissé, mais n'y passe que dans ans avant de retourner vers son peuple, les Kamara.
Il est nommé Kélétigui (chef de guerre) au cours d'une cérémonie durant laquelle il prête serment, et promet de protéger son peuple contre les Bérété et les Cissé.

 Publicité 
 
La carte de l'empire du Wassoulou  
La carte de l'empire du Wassoulou
© chez.com/samory
 

Il crée une armée de métier pilotée par des hommes en qui il a une extrême confiance (ses frères, puis ses amis d'enfance, et ses fils par la suite), et commence la conquête qui mènera à la formation future de son empire, le Wassoulou, dont la capitale sera Bissandougou, empire qui s'étendra (d'ouest en est) à son apogée de la Haute-Guinée à la Haute-Volta (qui s'appelle aujourd'hui Burkina-Faso), en passant par le nord de la Côte d'Ivoire. La forêt tropicale au sud et le Sahara au nord formaient les autres limites de son empire.

Pour mener cette conqûete, Samory Touré se montrera habile guerrier, mais aussi et surtout fin diplômate et habile stratège. Les campagnes de Samory lui vaudront de passer pour un sanguinaire auprès de nombre des battus.
Les sociétés traditionnelles des peuples battus sont certes conservées, mais elles sont coiffées par une administration militaire qui prélève un lourd tribut, et qui lève des hommes pour l'armée.
Mais surtout, les populations animistes sont islamisées au passage, et Samory Touré prend d'ailleurs le titre d'Almany (commandeur des croyants).

Samory Touré  
Samory Touré
© mande.net
 

LA RESISTANCE AUX COLONS
A partir de 1880, Samory Touré va se heurter aux colons anglais et surtout français, qui voulaient pénétrer l'intérieur du continent africain, notamment les français qui voulaient faire la jonction entre leurs colonies du Sénégal et de Côte d'Ivoire.
Son prestige devint immense quand il défit à plusieurs reprises les colons français, notamment lors de la bataille de Woyowayanko le 2 Avril 1882, malgré la supériorité des français qui disposaient d'artillerie lourde.
Il joua plus tard le diplômate en tentant sans succès d'opposer les français et les anglais, mais signat néanmoins plusieurs traités avec les français, envoyant même l'un de ses fils en France.

Il tenta également de limiter son retard technologique en demandant à des artisans de copier les armes achetées ou confisquées aux européens.

Il popularisera le concept de "stratégie de la terre brûlée", qui consistait à tout raser sur son chemin, afin de freiner la progression de l'ennemi. Il s'agissait évidemment de guerilla plus que de guerre, mais compte tenu de l'infériorité technologique qui demeurera, il lui était difficile de jouer l'affrontement frontal.
Ceci dit, il a pu mettre en échec les colons français pendant plusieurs années grâce à cette stratégie et à sa clairvoyance militaire.

Samory Toura (flèche rouge) et ses femmes en captivité  
Samory Toura (flèche rouge) et ses femmes en captivité
© ulaval.ca
 

LA CHUTE
Malheureusement, la cohésion dans son empire constitué (et surtout islamisé) de force fit défaut. Une "guerre du refus" agitera même le royaume en 1889, menée par des subordonnés animistes, qui étaient contre l'islamisation forcée. Sa famille se déchirera sur la question de négocier ou non avec la France, et Samory fera même exécuter le fils qu'il avait envoyé en France dans le passé.
Sa stratégie de la "terre brûlée" montra des limites face aux généraux français qui apprendront à en limiter les effets, et Samory commit l'erreur de vouloir étendre son empire par le Nord de la Côte d'Ivoire, ce qui était au delà des forces de son Empire, dépourvu d'armes et d'alliés.

Trahi par les siens alors qu'il négociait sa capitulation, il fut arrêté le 29 Septembre 1898 par le Commandant Gouraud, et fut exilé au Gabon où une pneumonie l'emporta le 2 Juin 1900.

Le 28 Septembre 1968 ses cendres seront ramenées en Guinée, alors dirigée par Sékou Touré, qui serait un de ses arrières petits fils.

Samory Touré est honoré par un billet de banque guinéen  
Samory Touré est honoré par un billet de banque guinéen
© bcrg.gov.gn
 

CONCLUSION
Figure légendaire de la résistance à la colonisation, Samory Touré aura pu marquer des points décisifs contre le colon, et s'avérera être un fin stratège.
Et si les colons n'ont vu en lui qu'un être sanguinaire, les lutteurs pour l'indépendance de l'Afrique quelques années plus tard verront en lui un héros.

Pour finir, un avis sur Samory, plutôt élogieux, tenu par un de ses adversaires, le général français Albert Baratier:

Il n’est pas exagéré de dire que Samory s’est montré supérieur à tous les chefs noirs qui ont été nos adversaires sur le continent africain. Il est le seul ayant fait preuve des qualités caractérisant un chef de peuple, un stratège et même un politique. Conducteur d’homme, en tout cas il le fut, possédant l’audace, l’esprit de suite et de précision et, par dessus tout, une ténacité irréductible, inaccessible au découragement.
Albert Baratier


       
Mots-clés
afrique   burkina-faso   gabon   senegal   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 56 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Mariage d argent
  
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Mali      Niger      Nigeria      Présidentielles Ivoiriennes      Rdc      Rwanda      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version