Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Dimanche 26 Octobre 2014 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesCultureArticle
L’Allemagne restitue 20 crânes humains à la Namibie
12/10/2011
 

Plus d'un siècle après que les crânes des victimes namibiennes aient été envoyés à l'institut anthropologique de Berlin, l'Allemagne restitue 20 crânes humains des 300 têtes qu'elle possède à la Namibie.
 
Par Pierrette Herzberger-Fofana
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 



 Publicité 
 
Historique
Les crânes exposés à la Charité lors de la cérémonie Du 30.9.2011 à Berlin   
Les crânes exposés à la Charité lors de la cérémonie Du 30.9.2011 à Berlin
© dapd
 

A la suite de la conférence de Berlin (1884-1885) l’Allemagne occupe officiellement le Sud-Ouest Africain, appelé Sud-Ouest Allemand (1884-1919) qui deviendra la Namibie indépendante en 1990. Le Dr. Heinrich Goering, père du tristement célèbre Hermann Goering est placé à la tête de ce protectorat.

Dès leur implantation en territoire namibien, les Allemands confinent les Héréros dans des zones arides. Ces derniers se révoltent le 12 janvier 1904, sous la direction de leur chef, Samuel Maharero. Les Héreros et les Namas résistent farouchement aux Allemands. Ils tuent 123 Allemands. La répression est terrible. Le gouverneur Lothar von Trotha donne aux troupes coloniales l’ordre «d’exterminer», «Vernichtungsbefehl» aux troupes coloniales ou «Schutztruppen » tout Héréro armé ou non, y compris femmes et enfants, qui refusera de céder ses terres et son bétail.

"Les Hereros ne sont plus des sujets allemands. (Ils) doivent quitter le pays (...) Dans les frontières allemandes, chaque Herero armé ou non, en possession de bétail ou pas, sera abattu. Je ne recevrai plus de femmes ou d’enfants. Je les renverrai aux leurs, ou je leur ferai tirer dessus(...) Ma politique a toujours été d'exercer celle-ci par le terrorisme brutal, voire par la cruauté. J'anéantis les tribus insurgées dans des flots de sang…. C'est la seule semence pour faire pousser quelque chose de nouveau qui soit stable." [Lothar von Trotha, Grand Général du Puissant Kaiser.]

C'est dans ce protectorat du Sud-Ouest allemand, aujourd’hui la Namibie, qu'a eu lieu le premier génocide du 20 ème siècle



65 000 Namibiens sur les 80 000 dont se composait la population sont sauvagement massacrés pour avoir refusé de céder leurs terres. Ils sont poussés vers le désert du Kahalari. Ils y meurent de faim et de soif au cours de la bataille sanglante et décisive de Waterberg, le 11 août 1904.

Le premier génocide du 20 ème siècle
Crâne d’un namibien.  
Crâne d’un namibien.
 

C’est dans ce protectorat du Sud-Ouest allemand, aujourd’hui la Namibie, qu'a eu lieu le premier génocide du 20 ème siècle et que les premiers camps de concentration ont été ouverts. Les premières expériences médicales ont été faites sur des prisonniers Héréros et Namas, afin d’étayer les thèses du 3ème Reich sur la notion de "race". Les crânes des Héréros et des Namas ont été envoyés à l’institut pathologique du département d’anthropologie de "Race et Hygiène sociale" de Berlin afin de prouver scientifiquement la prétendue supériorité de la race aryenne sur les autres peuples et, dans ce cas précis, celle des Européens blancs sur les Africains noirs, grâce à l’analyse des caractéristiques faciales des têtes des Noirs.

C'est un peuple pratiquement décimé qui, aujourd'hui, réclame des réparations.

Il est vrai qu’en 2004, l’ancienne ministre de la coopération dans le gouvernement du SPD et des Verts, Mme Heidemarie Wieczoreck-Zeul avait exprimé les regrets de son pays au cours de la cérémonie commémorative du 100ème anniversaire du soulèvement des Hereros et Namas contre l'Allemagne coloniale dans le Sud-Ouest africain. Elle avait notamment déclaré : "Les atrocités commises à cette époque seraient appelées aujourd'hui génocide et le général von Trotha serait traduit en justice et condamné (...) Nous Allemands, acceptons notre responsabilité morale et historique, je vous demande de nous pardonner"

L’Allemagne fait la sourde oreille en ce qui concerne la question des réparations, car elle est le principal bailleur de fonds de la Namibie



Mais ce ne sont pas des excuses officielles et encore moins une promesse de réparations. L’Allemagne fait la sourde oreille en ce qui concerne la question des réparations, car elle est le principal bailleur de fonds de la Namibie. C’est le pays qu’elle soutient le plus financièrement en Afrique. Elle considère donc que cette aide substantielle est une forme de réparations pour les exactions commises autrefois.

La restitution des crânes :
La délégation  gouvernementale de la Namibie rend hommage aux victimes  avant de prendre possession des restes humains.  
La délégation gouvernementale de la Namibie rend hommage aux victimes avant de prendre possession des restes humains.
© dapd
 

Pour les Namibiens, les crânes conservés en Allemagne ne sont pas des pièces de musée ou des vestiges à caractère historique. Ce sont les restes de leurs grands-parents massacrés en 1904, lors de l’extermination de leur peuple : Ces crânes se trouvent au Musée de l'histoire de la médecine de l’hôpital de la Charité de Berlin. Des dizaines d’autres crânes sont conservés à l’Université de Freiburg, dans le Sud-Ouest de l’Allemagne.

C’est donc une importante délégation de 73 membres qui est arrivée de Namibie, cette semaine, à Berlin.

L’hôpital de la Charité est le premier institut scientifique qui restitue des restes humains. Il a reconnu les abus qui ont été commis au nom de la science. Dans son allocution, le président du conseil d’administration de la Charité, le Professeur Max Einhäupl, a mis l’accent sur le "racisme scientifique" dont les chercheurs se sont rendus coupables et il a dénoncé leur participation à la politique du "racisme d'état" de la période sombre de l’Allemagne.

Le Professeur Einhäupl et Mme Esther Moombolah  du 'Heritage Council'  of Namibia  avec le document de restitution  © Photothek/Trutschel   
Le Professeur Einhäupl et Mme Esther Moombolah du 'Heritage Council' of Namibia avec le document de restitution © Photothek/Trutschel
 

Le directeur du Musée historique médical de l'hôpital de la Charité, M. Thomas Schnalke s’est exprimé en ces termes : "En restituant les crânes, l'hôpital universitaire de la Charité veut montrer son respect et aider à honorer la mémoire des victimes (...) Nous regrettons profondément les crimes qui ont été commis (...) et nous voulons nous en excuser sincèrement".

Et le directeur de l’hôpital d’ajouter : "C'est la première fois qu’une importante collection de crânes en possession d’un musée est rendue. Le musée historique médical de la Charité le fait consciemment, car c’est dans un contexte moral, éthique très problématique que ces crânes ont été réunis entre 1904 et 1908 en Namibie, préparés et envoyés à Berlin pour des recherches anthropologiques."

Au total, les crânes de 4 femmes, 15 hommes et un enfant d’environ 3 ans ont été remis à la délégation namibienne : 9 crânes appartiennent au groupe ethnique des Herero, 11 à celui des Nama. Les adultes avaient entre 20 et 40 ans au moment de leur décès. Ces crânes reposent depuis plus d’un siècle au musée de Berlin. Ils étaient soigneusement numérotés donc facilement identifiables. Les têtes avaient été coupées des corps et conservées intactes dans du formaldéhyde avec leur visage, leur peau et leurs dents. Selon les chercheurs, les crânes ne montrent aucun signe de violence. Ils supposent donc que ces personnes sont mortes victimes des forces allemandes présentes dans la colonie du Sud-Ouest africain, ou bien sont mortes dans les camps de concentration coloniaux gérés par les Allemands.

Plus de 7000 crânes venus de toutes parts se trouvent en possession du musée et environ 300 proviennent de la Namibie.

Ni la chancelière, ni aucun ministre n’a pris part à cette importante cérémonie qui devait sceller la réconciliation entre les deux pays


Les réactions de la délégation namibienne

Les membres de la délégation namibienne ont été déçus du comportement des autorités allemandes. Ils s’attendaient à être reçus avec les honneurs qu’ils méritent et surtout que leurs homologues Allemands de même rang les accueillent. Ils se sont sentis offensés de n’avoir pas reçu des excuses officielles lors de la cérémonie. Ils voulaient même quitter Berlin. Cependant Les Sages de la délégation ne souhaitaient pas repartir sans les restes humains. Une cérémonie officielle est prévue Lundi à Windhoek, la capitale de la Namibie. La secrétaire d’état, Mme Pieper, (FDP) a été huée à plusieurs reprises lors de son discours. Elle a irrité la délégation avec ses remarques fort maladroites : "L’Allemagne est un pays où la liberté de la parole règne et l’on doit écouter quand quelqu’un parle":

Son appel à la réconciliation: "Au nom du peuple allemand, je demande au peuple namibien la réconciliation" n’a pas eu l’écho escompté puisque le ministre namibien pour les affaires nationales a refusé de signer la "Déclaration de réconciliation." "Le gouvernement allemand nous a totalement ignorés", a déclaré un membre du Parlement namibien, Katuutire Kaura, à l'agence de presse allemande DAPD.

La présidente de l’Association des victimes Herero estime que de nombreux excès ont été commis durant la colonisation et qu’il est temps que l’Allemagne présente des excuses en bonne et due forme. Ensuite, elle pourra se réconcilier avec son passé dans cette partie de l’Afrique. Elle s’est exprimée en ces termes:

 
 

"Nous voulons participer aux discussions. Il ne peut y avoir de débat sur nous sans nous! Quelle que soit la somme que le gouvernement allemand donne au gouvernement de Namibie, ce n’est pour nous qu’un accord bilatéral entre deux gouvernements. Ce n’est pas du tout le genre de réparations que nous envisageons! Le gouvernement allemand ne s’est jamais assis à une table avec les groupes concernés, pour entendre ce que nous pensons, ce que nous ressentons, il ne nous a pas donné de forum pour nous exprimer."

Plusieurs organisations de la Diaspora allemande ont signé une déclaration commune intitulée "Le gouvernement allemand refuse d’exprimer ses excuses pour le génocide perpétré contre les Herero et les Nama."

Ces organisations déplorent l’attitude du gouvernement allemand et lui reprochent d’avoir humilié la délégation namibienne qui était composée de 73 hauts dignitaires namibiens et ministres, mais qui a été reçue par le conseil d’administration de l’hôpital La Charité et non pas par des homologues Allemands. Ni la chancelière, ni aucun ministre n’a pris part à cette importante cérémonie qui devait sceller la réconciliation entre les deux pays. Le gouvernement allemand était représenté par une secrétaire d’état. Le journal TAZ, qui intitule son article "Éclat lors de la restitution des restes humains", critique également la cérémonie qui a fini par un véritable show-down entre les deux parties.



Pierrette.Herzberger-Fofana
Conseillère municipale. Erlangen.Allemagne
Lauréate 2009 du Prix“ Helene Weber“ du Ministre Fédéral Allemand de la Famille, des Personnes Âgées, de la Femme et de la Jeunesse




Sources :

Helene Weber est considérée comme la mère de la Constitution Allemande en 1949. Le prix a été créé pour la première fois lors des 60 ans de la République Fédérale allemande en 2009.
2. Herrmann Göring, figure-clé du parti nazi et du gouvernement du National-Socialisme 1933-1946. Condamné lors du procès de Nuremberg, il se suicide dans sa cellule.
3.„Rückgabe der Schädel. Eine Geste des Bedauerns. FAZ 1.10. 2011
E.Beis& D. Johnson. "Eklat bei Rückgabe der Herero Gebeine. Bis auf Knochen blamiert" in TAZ in: www.taz.de/Eklat-bei-Rueckgabe-der-Herero-Gebeine/!79183/ 30.9.2011
4.Déclaration des associations de la Diaspora allemande: Global African Congress, AFROTAK TV cyberNomads, Initiative im Gedenken an Oury Jalloh, The VOICE Network Germany und der Initiative Schwarze Menschen in Deutschland:
"Bundesregierung verweigert Entschuldigung für Völkermord an den Herero und Namma"
(le gouvernement allemand refuse d’exprimer des excuses pour le génocide perpétré contr les Hereo et le Nama )in :
africa-live.de/index.php?option=com_content&task=view&id=4284&Itemid=11
5. Pierrette Herzberger-Fofana: u "Berlin 125 Jahre danach. Eine fast vergessene deutsch-afrikanische Geschichte". Wien: Afro-Asiatisches Institut Oktober 2010, 106 pages .
("Berlin 125 ans après. Une histoire germano-africaine quasi oubliée" résumé en français sur www.forainfo.com/contribution et parution en français en mars 2012)

       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Les descendants de Von Trotha demandent pardon aux Héréros
  Serge Bilé présente "Noirs dans les camps nazis"
  Les Hereros réclament des indemnités de Berlin pour leur génocide au début du siècle dernier
  Interview de Tristan Mendes France
 
Mots-clés
afrique   allemagne   colonisation   namibie   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 7 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
  __Mensonge pour vérité, Incompétence pour erreur de la nature, Irresponsabilité pour accident.. Symptôme et creuset de la région des grand lacs ». La problématique FIN des partis politiques après la mort ou la retraite des président-fondateurs
  ___Tableau de bord d'une douce croisière Républica Centra-Africaine après le M23 (rdc) et les FDLR (rwandais) voici venir :"SELEKA" (coalition, en sango, la langue usuelle en République centrafricaine) Centrafrique: pour qui roule la Seleka?
  ___Médiation Nguesso - Centrafrique: de réelles chances d'un accord aux pourparlers de Libreville. Merci Sassou, le pompier pyromane..«un risque difficile à détecter - « Les Congolais ont la fortune à portée de main et pourtant, ils restent pauvres
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Oscar Pistorius a dormi en prison suite à sa condamnation
 Marc Kamgaing, gérant de fonds chez RMA Capital
 Décès de Christophe de Margerie, PDG de Total
 Ebola : le Nigeria s'est débarrassé de l'épidémie selon l'OMS
 RDC : le rapport Likofi provoque l'expulsion d'un diplomate de l'ONU
 Nigeria : des notables sceptiques sur le cessez-le-feu avec Boko Haram
 Ebola : le Canada envoie son vaccin expérimental à Genève
 Les avocats de l'affaire Habré déplorent le manque de coopération tchadienne
 Procès Pistorius : une peine de10 ans de prison requise
 Sommet Etats-Unis Afrique : 33 milliards de dollars de promesses d’investissement
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Bataille D'adoua      Benin      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Colonialisme      Colonisation      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Ethiopie      Forum Mondial Des Femmes Francophones      Francophonie      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Menelik Ii      Nigeria      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version