Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Vendredi 6 Décembre 2019 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email



AccueilRubriquesAfriqueArticle
Zimbabwe : "l'Occident peut aller se faire pendre" selon un proche de Mugabe
02/07/2008
 

C’est ce qu’a répondu le porte-parole de Robert Mugabe à une question sur les critiques occidentales concernant l’élection au Zimbabwe. Le vieux "Bob" bénéficie par ailleurs de la bienveillance de ses pairs africains qui prônent la formation d'un "gouvernement d'union nationale". Omar Bongo lui a apporté son soutien
 
Par Paul Yange
Imprimer
Envoyer à un ami
Réagir
 Publicité 
 
Robert Mugabe au sommet de Charm El Cheikh  
Robert Mugabe au sommet de Charm El Cheikh
© reuters
 

"Ils peuvent aller se faire pendre un millier de fois. Ils n’ont aucune base pour donner leur avis sur la politique au Zimbabwe" a déclaré George Charamba, le porte-parole de Robert Mugabe, lequel a été fraîchement réintronisé à la tête du pays dimanche dernier. Le secrétaire général des Nations-Unies, Ban-Ki Moon, prônait lui une solution négociée, comme celle qu’avait trouvé Kofi Annan lors de la crise kenyane : "Les zimbabwéens devraient pouvoir bénéficier d’une liberté authentique" afin de "pouvoir choisir leurs dirigeants sans être intimidés" a-t-il dit ajoutant qu’il n’épargnerait pas ses efforts pour trouver une solution.

Quelques rares dirigeants africains avaient avant la conférence de l’Union Africaine à Charm El Cheikh demandé des sanctions sévères à l’encontre de Mugabe. Raila Odinga, le premier ministre kenyan, avait ainsi demandé que Mugabe soit exclu de l’Union Africaine jusqu’à ce qu’il permette la tenue d’une élection "libre et équitable".

George Charamba a minimisé les critiques d’Odinga en disant de ce dernier qu’il "avait les mains couvertes de sang africain (...) et que ce sang ne disparaîtrait pas quelque soit le niveau des abus qui se produisent au Zimbabwe". Selon Charamba, le droit de Mugabe d’être président provient du "peuple zimbabwéen qui s’est exprimé lors de cette élection de juin" (...) "Tout autre chose n’a pas de valeur matérielle et nous n’y prêterons pas attention".

 Publicité 
 
Pour George Charamba, ''l'Occident peut aller se faire voir''  
Pour George Charamba, ''l'Occident peut aller se faire voir''
© ap/str
 

Dans un contexte de médiations entreprises par l’Afrique du Sud, Charamba a néanmoins affirmé qu’il y avait "deux partis prêts à discuter" au Zimbabwe. "Nous parlons d’un parti au pouvoir qui a offert le dialogue à l’opposition" a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, Washington a annoncé lundi qu’elle préparait un projet de sanctions contre le Zimbabwe et a incité l’Union Africaine à suivre ses propres observateurs qui avaient constaté au Zimbabwe que l’élection ne présentait pas les conditions pour un scrutin équitable. Mais les présidents africains, qui sont pour la plupart dans l’incapacité de donner des leçons au Zimbabwe, n’étant pas eux même des modèles de vertu en ce qui concerne l’exercice du pouvoir, ont prôné la formation d'un gouvernement "d'union nationale" sous l'égide de négociations menées par la SADC (Communauté des Etats d'Afrique Australe). Certains ont néanmoins apporté leur soutien au vieux Bob.

Omar Bongo (41 ans à la tête du Gabon !) a ainsi fait savoir : "il (Mugabe) a été élu, a prêté serment, et il est ici avec nous, donc il est président et nous ne pouvons pas lui demander plus. Il a organisé des élections et je pense qu’il a gagné". Le président gabonais a ajouté que les dirigeants africains ne laisseraient pas les gouvernements occidentaux leur dicter l'attitude à avoir au sujet du Zimbabwe : "Nous avons même reçu Mugabe comme un héros. Nous comprenons les attaques contre lui, mais ce n’est pas la façon dont ils (les occidentaux) devraient agir. Ce qu’ils ont fait est, selon nous, un peu maladroit et nous pensons qu’ils auraient pu nous consulter avant".







       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Zimbabwe : l'Union Africaine à l'épreuve
  Zimbabwe : Robert Mugabe intronisé président ce dimanche
 
Mots-clés
afrique   gabon   george charamba   morgan tsvangirai   omar bongo   robert mugabe   sadc   union africaine   zimbabwe   
 
 Donnez votre opinion ou lisez les 42 réaction(s) déjà écrites
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance


Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  Maintenir un poids sante
  Avantages des aliments antioxydants et des superaliments
  
  
  questions alimentation
  Mariage d argent
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Cote D'ivoire      Coupe Du Monde 2010      Diaspora Africaine      France      Gabon      Ghana      Guinée      Haïti      Mali      Nigeria      Présidentielles Ivoiriennes      Racisme      Rdc      Senegal      Tchad      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version