Retrouvez Grioo.com sur votre mobile: http://m.grioo.com
Grioo.com   Grioo Pour Elle       Village   TV   Musique Forums   Agenda   Blogs  
   Lundi 18 Décembre 2017 RECHERCHER : Sur Grioo.com  Sur Google 
 Accueil  Rubriques  Archives  Forum     Qui sommes-nous ?     

  News
News pays
Afrique
Caraïbes
Monde
Société
Sports
Santé
Insolite
Bloc Notes
  Economie
Management
  Culture
Histoire
Médias & Société
Musique
  Hommes illustres
Success stories
Interviews
Parcours
Initiatives
  Célébrités
Quizzs
Galeries Photos
Bons Plans
Musique
  Opinions
Conseils B2B
Forum


Pour recevoir notre lettre d'information, veuillez saisir votre email








AccueilRubriquesSuccess StoriesArticle
Angelle Brigitte Kwemo, conseillère législative de Bobby Rush au congrès des Etats-Unis
14/12/2011
 

Grioo.com est allé à la rencontre d'Angelle Kwemo. Arrivée aux Etats-Unis en 2001, elle s'est construite un véritable "american dream" puisqu'elle est aujourd'hui conseillère du député Bobby Rush au congrès des Etats-Unis, s'occupant particulièrement des questions de commerce et d'énergie. Un job qui l'amène à rencontrer des dirigeants politiques de toutes les parties du monde, de l'Afrique à l'Europe en passant par le Moyen-Orient
 
Par Paul Yange
Imprimer
Envoyer à un ami
 Publicité 
 
Angelle Brigitte Kwemo  
Angelle Brigitte Kwemo
 

Rien ne prédisposait Angelle Brigitte Kwemo à travailler au Congrès des Etats-Unis. Née au Cameroun, elle effectue ses études en France, à Rouen, où elle obtient un DEA (Diplôme d’Etudes Approfondies) en droit des activités économiques. Elle commence sa carrière dans un prestigieux cabinet d’affaires de la ville de Rouen, Bestaux, Pillard et Sevestre où elle entre en 1994. Elle y reste jusqu’en 1996 avant de retourner au Cameroun où elle devient à 28 ans chef de service du contentieux maritime du groupe Bollore Technology. Elle entre par la suite chez Geodis Overseas Technology où elle devient directrice du département juridique. A 32 ans, elle a une carrière confortable devant elle.

Cependant, les contraintes de l’environnement local ne lui permettent pas de s'épanouir ni professionnellement, ni politiquement. Elle songe à aller vers de nouveaux horizons, quand un événement inattendu vient la conforter dans ses choix : "On m’a offert le livre "l’Alchimiste" de Paolo Coelho. Ce livre a changé ma vie. J’ai commencé à me poser des questions sur mon existence et ma destinée et je suis arrivée à la conclusion qu'il valait mieux pour moi que je change d'environnement".

Ce qu'on est appelé à faire n'a jamais l'air à portée de main
Angelle Kwemo


En juin 2001, c’est un nouveau départ . Angelle Kwemo part pour les Etats-Unis, pays d’opportunité et de liberté. Mais la réalisation du rêve américain n’est pas si facile. Comme pour tout nouveau venu, l’adaptation est difficile : il faut apprendre l’anglais et découvrir un nouvel environnement culturel. Il faut également passer par des petits boulots (vendeuse, caissière etc). Parallèlement, elle reprend ses études en droit, et obtient un LLM (Master of Laws) en droit du commerce international. Elle se spécialise dans des domaines où on trouve traditionnellement peu de femmes (Energie, commerce). Elle travaille comme assistante de recherche pour Oxfam en 2005, et comme professeur assistante.

 Publicité 
 
Angelle Kwemo avec Gjorge Ivanov, président de la république de Macedoine  
Angelle Kwemo avec Gjorge Ivanov, président de la république de Macedoine
 

Bien décidée à travailler dans son domaine de compétence, elle assiste à diverses conférences sur l’énergie et le commerce au Congrès, ce qui lui permet de nouer des contacts avec les élus et de se faire connaître. Noire, cheveux courts, parlant anglais avec un accent inqualifiable, possédant un tempérament affirmé dans un milieu où il y a traditionnellement peu de femmes, il est d’autant plus facile pour ceux qui la rencontrent de se souvenir d’elle.

En juin 2005, ses efforts portent enfin leurs fruits. Elle est recrutée au Congres Américain comme conseillère en relation et commerce international. Elle s'acclimate très vite et contribue également à la publication d’un rapport du Congressionnal Black Caucus Foundation intitulé : "La destruction du syndrome pétrolier : pour un développement responsable des Hydrocarbures en Afrique de l’Ouest" ("Breaking the Oil Syndrome : Responsible Hydrocarbon Development in West Africa"). Certaines des recommandations du rapport sont actuellement appliquées aux Usa et dans des pays du Golfe de Guinée.

Le lobbying auprès du congrès est important car c'est lui qui autorise les dépenses
Angelle Kwemo


A l’époque où l’ouragan Katrina frappe la Nouvelle-Orleans, elle fait partie de l’équipe du député William Jefferson. Ce dernier se retrouve peu de temps après pris dans une tourmente médiatique et judiciaire. Alors que tout son staff le quitte, Angelle Kwemo décide de rester : cette situation qui aurait pu se révéler être un handicap se révèle être une opportunité. Angelle Kwemo devient sa directrice de cabinet, et gère la crise. Sa fidélité et l’expérience qu'elle acquiert dans cette situation lui vaut d’être respectée au sein du petit monde que constitue le staff du congrès.

Angelle Kwemo s'entretient avec son patron, le Congressman Bobby Rush  
Angelle Kwemo s'entretient avec son patron, le Congressman Bobby Rush
 

En 2009, Angelle Kwemo est nommée comme conseillère en matière commerciale au sein de la Sous Commission "Commerce et Protection des Consommateurs". Cette Sous Commission appartient à la Commission Energie et Commerce, présidée par le représentant Bobby L. Rush. Venue rencontrer Bobby Rush (qui est un des représentants du district de Chicago dans l'état d'Illinois) pour obtenir une recommandation auprès de l’administration Obama, Angelle Kwemo a été embauchée par ce dernier, qui reste à ce jour le seul homme politique à avoir battu Barack Obama lors d’une élection. Rush, qui est un ancien black panther, a en effet battu Barack Obama, qui avait alors 38 ans, en 2000 à Chicago lorsque ce dernier cherchait à se faire élire au poste de représentant au Congres des Etats-Unis.

Auprès de Bobby Rush, Angelle Kwemo ressuscite la juridiction commerciale de la sous Commission. Elle coordonne le groupe parlementaire sur le partenariat pour la croissance économique de l’Afrique (African Partnership for Economic Growth Caucus ou APEGc), de même que le groupe parlementaire pour la création de l’emploi immédiat (« jobsnow Caucus ») qui est l’un des plus larges du congrès américain avec 139 membres. Elle a dirigé la campagne pour la fin de l’embargo américain vis-à-vis de Cuba, et pour la normalisation des échanges économiques entre Cuba et les Etats-Unis.

Elle coordonne également le groupe de travail établi par les membres du congrès, les Ambassadeurs africains et les dirigeants du secteur privé, en vue de faire du partenariat Etats-Unis/Afrique en matière de commerce et d’investissement une réalité. Angelle Kwemo a coordonné le voyage de huit représentants du congrès américain au Liberia, au Ghana, en Afrique du Sud et au Maroc.

Lors de la visite du président nigérian Goodluck Jonathan  
Lors de la visite du président nigérian Goodluck Jonathan
 

Afin d’améliorer la connaissance, et l’image de l’Afrique auprès des décideurs américains (sénateurs, représentants, staff du congrès), Angelle Kwemo a créé CASA (Congressionanal African Staff Association, Association des Staff africains du congrès), une association non partisane qui regroupe les membres africains des staffs de la chambre des représentants et du Sénat. Cette association compte actuellement plus de 30 membres et reçoit régulièrement diverses personnalités africaines.

Le 19 novembre 2011, Angelle Kwemo a été récompensée par le gouverneur de l’Etat du Maryland, Martin O’Malley qui lui a décerné la "Governor’s Citation" pour les multiples services rendus à la diaspora africaine. Assistaient à la cérémonie plusieurs ambassadeurs (Ghana, Mozambique), des membres du corps diplomatiques, la vice-présidente de l’Opic (Overseas Private Investment Corporation) Mimi Alemayehou.

Avec humour, évoquant la perception que le public a de l’Afrique, celle que ses collègues surnomment « the queen » a déclaré : "il est facile d’être étouffé par le vacarme produit par la chute d’un baobab. Par contre, on doit être très attentif aux murmures de la forêt qui pousse".

Un discours à l'occasion de l'African Leadership Congress Gala en septembre 2010  
Un discours à l'occasion de l'African Leadership Congress Gala en septembre 2010
 

Pour Angelle Kwemo, la jeunesse africaine est comme cette forêt. Avec un peu de soutien, bien guidée et inspirée, elle réaliserait des exploits. Optimiste quant au futur de l’Afrique et quant au potentiel de la jeunesse africaine, elle joue auprès de Bobby Rush un rôle actif dans la promotion du rôle de la Diaspora comme catalyseur des échanges économiques entre l’Afrique et les Usa.

Interrogée sur ce qui lui apporte cette expérience au sein du congrès américain auprès de Bobby Rush, Angelle Kwemo répond : "c’est un peu comme si j’étais payée pour apprendre. Nous avons beaucoup de ressources à disposition. Il n’y a pas d’université qui prépare pour l’expérience qu’on acquiert dans tous les domaines, techniques, juridique , relations publique ou dans la gestion des ressources humaines. Le plus difficile au début a été de décoder les attitudes des uns et des autres car en politique, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être." Elle se sent également plus proche de l’Afrique depuis qu’elle est aux Etats-Unis : "paradoxalement, j’ai accès à une information plus abondante et et plus diversifiée sur le continent," dit-elle.

A des plus jeunes voulant suivre son parcours, Angelle Kwemo conseille de suivre son instinct et d’exceller dans le domaine dans lequel on est appelé à servir : "Ce qu’on est appelé à faire n’a jamais l’air à portée de main. Il faut essayer de faire ce que l’on veut même si cela n’a pas l’air réaliste. Il faut identifier sa voie et la poursuivre. Si j’avais écouté certaines personnes dans mon environnement quand je suis arrivée aux Etats-Unis je serais infirmière ou au mieux avocate spécialisée dans les dossiers d’immigration. Je m’intéressais à la sécurité, au commerce, et à l’énergie. On m’a dit que je rêvais, mais il faut viser la lune pour atteindre les étoiles. Il faut croire en soi et maintenir son intégrité et son authenticité, c'est très important conclut-elle".


 
Rencontre avec Muhammad Bin Fahad Bin Abdulaziz Al Saud, gouverneur de la province de l'est de l'Arabie Saoudite lors d'une visite officielle en 2011
 


 
Avec Mme Diezani Alison-Madueke, ministre du pétrole du Nigeria, et le Dr Egbogah, conseiller spécial du président nigérian dans le domaine de l'énergie
 


 
Angelle Kwemo avec le premier ministre kenyan Raila Odinga
 


 
Au Quai d'Orsay lors d'une visite officielle en France en 2010
 


 
Angelle Kwemo, Bobby L Rush, John Kufuor (ancien président du Ghana), Olusegun Obasanjo (ancien président du Nigeria)en décembre 2011
 


 
Avec Ellen Johnson-Sirleaf, présidente du Liberia
 


 
Bobby Rush préside le 27 juillet 2010 une audition du sous-comité à l'énergie et au commerce visant à restaurer dans leurs droits les consommateurs, entreprises et familles ayant subi les conséquences de la marée noire de BP. A sa gauche, sa conseillère législative Angelle Kwemo
 


 
Angelle Kwemo discute avec Valerie Jarrett, conseillère de Barack Obama à la Maison-Blanche
 














       
Sur le même sujet sur Grioo.com
  Fatoumata Sangho présente Ada Mali et le forum des jeunes africains avec Barack Obama
  Desiree Rogers, secrétaire aux affaires sociales à la Maison-Blanche
  Barack Obama (né en 1961), 44ème président des Etats-Unis d’Amérique (2/2)
  Valerie Jarrett, conseillère de Barack Obama à la Maison-Blanche
 
Mots-clés
afrique   angelle kwemo   bobby rush   cameroun   diaspora africaine   diversité   
 
 Version imprimable de l'article
 Envoyer l'article par mail à une connaissance

Partager sur: Partager sur Facebook Facebook   Partager sur Google Google   Partager sur Yahoo Yahoo   Partager sur Digg Digg   Partager sur Delicious Delicious  
 
 
Les dernières photos publiées sur Grioo Village
 
Les derniers articles Grioo Pour Elle

 Grioo Pour Elle, le site des femmes noires et métissées
 
Les derniers billets sur nos blogs
  
  meetic
  Je cherche une bel homme noir
  saison 2014 - 2015 cours de danse africaine a Rouen
  ____La rébellion congolaise du M 23 autrefois connue sous le nom de Congrès national pour la défense du peuple (CNDP),souhaite se reconvertir en formation politique
  ____Plus de 91 chefs d'Etat et de gouvernement seront présents en Afrique du Sud. Parmi les absents de marque, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou (Le fait qu'Israël ait soutenu longuement le régime pro-apartheid )(1918-2013)
  Jean-Pierre Thystère-Tchicaya naît le 7 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
  ___Inauguration des voiries urbaines de la ville de Nkayi--Betou mé yamb’ ngue na Congo ! (munukutuba)
  ____La ville de Nkayi sera entièrement électrifiée Jeudi 3 Mai 2012 - 12:41 VILLAGE NATALE in PSYCHISME NEEGRIIER
  ___Qui est à plaindre la victime ou l'assasin?? mardi-gras descendres Au pays des larmes___ici est mort le seigneur loué soit le seigneur. Croire que Dieu est le Maître et le Seigneur de toute chose - Loué soit Dieu, Maître de l'univers! ... La haine!
 
 
 
 
Top
 
 
 
 
 Gala 2016 : le club efficience annonce la création d'un fonds de la diaspora
 Les cosmétiques Soleza désormais disponibles au Cameroun
 Can 2017 : le tirage au sort a eu lieu
 Terroriste où es-tu ? : Partout et nulle part !
 Nigeria : Stephen Keshi s'en est allé
 Mohammed Ali, ''the greatest'' s'en est allé
 Décès de Papa Wemba : les hommages se multiplient
 Orange rachète l'opérateur libérien Cellcom
 Congo : Denis Sassou Nguesso réélu au premier tour
 Niger: le président Mahamadou Issoufou réélu avec 92,49% % des voix
 
Afrique      Afrique Du Sud      Barack Obama      Benin      Bons Plans      Boxe      Burkina-faso      Cameroun      Caraïbes      Célébrités      Congo      Cote D'ivoire      Diaspora Africaine      Diversité      France      Gabon      Ghana      Haïti      Livre      Mali      Nigeria      Racisme      Rdc      Senegal      Togo     
 
 



   
 
Le site des femmes noires et métissées | Grioo Village | English version